ALES.FR

Le Projet de territoire

Adopté une première fois en 2014 suite à la création d’Alès Agglomération, le projet de territoire a été actualisé à deux reprises : en juin 2018 pour s’adapter à une agglomération agrandie à 72 communes et en octobre 2021 pour ajouter un très important volet sur la transition écologique.
Les trois fois, ce projet, qui est la feuille de route d’Alès Agglomération jusqu’en 2026, a été voté à l’unanimité.

Élaboré en 2013 pour guider et prioriser l’action des élus communautaires au lendemain de la création d’Alès Agglomération, le Projet de territoire avait déjà dû évoluer en 2018 lors du passage à 72 communes, pour s’adapter aux contours d’un nouveau territoire de quelque 130 000 habitants. En 2021, cette feuille de route indispensable nécessitait d’être à nouveau mise à jour : « L’année dernière a été marquée par de nombreux changements : crise sanitaire majeure, nouveaux mandats communaux et intercommunaux, montée en puissance de thématiques nouvelles dans les politiques publiques nationales et régionales, explique Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération. Il m’est apparu dès lors indispensable d’actualiser le projet de développement que nous souhaitons pour le territoire d’Alès Agglomération. Un projet dans lequel chacun trouve sa place, les villages ruraux comme la ville centre, les jeunes comme les aînés, les actifs comme les retraités, l’agriculture comme l’industrie, les amateurs de culture comme les passionnés de nature… »

L’écologie, fil rouge du projet de territoire 2021

Le travail a consisté à enrichir le document et retravailler sur les priorités de la politique menée par Alès Agglomération. Élus communautaires, services de l’Agglo, partenaires sociaux-économiques, élus communaux, associations et citoyens se sont mobilisés depuis un an sur cette mission pour produire une vision partagée.

Construit à l’origine autour de trois axes stratégiques, le Projet de territoire est désormais doté de cinq piliers, comme cinq clés pour l’avenir du territoire (lire ci-dessous). Les deux nouveaux enjeux mettent au premier plan la promotion du territoire, mais aussi les orientations prises depuis plusieurs années en matière de transition écologique et énergétique. Les élus souhaitent affirmer leur volonté de prendre une part active aux défis environnementaux, en les intégrant dans leurs politiques publiques et en favorisant leur cohérence. Ce sera notamment l’occasion de prendre des décisions quant à la gestion des déchets à l’échelle communautaire, mais aussi par exemple de structurer une filière hydrogène vert.

Une actualisation qui fait l’unanimité

Le 14 octobre 2021, c’est de nouveau à l’unanimité que les élus communautaires ont adopté l’actualisation du Projet de territoire d’Alès Agglomération Pour mémoire, le premier projet de territoire d’Alès Agglomération avait été voté à l’unanimité en 2014 et son actualisation avait été, elle aussi, unanime en juin 2018. C’est dire si les élus communautaires font corps autour de leur projet territorial. Aurélie Génolher, vice-présidente déléguée à l’Agriculture, à l’Alimentation et à la Transition, n’a d’ailleurs pas caché sa satisfaction devant l’Assemblée : « Ce projet de territoire, c’est de la transversalité. Je suis ravie des deux nouveaux axes qui sont d’ailleurs déjà développés à travers le Plan Alimentaire Territorial dont certaines actions ont commencé ». Sylvain André, maire de Cendras, a salué pour sa part « une belle dynamique ».

Sur le volet écologique, véritable fil rouge du nouveau Projet de territoire, Christophe Rivenq a annoncé que, d’ici 2026, « quatre-vingt-sept actions seront mises en place, soit 280 M€ investis dans des projets en maîtrise d’ouvrage dans le cadre du Contrat de relance et de transition écologique (CRTE) ».

LES 5 AXES DU PROJET DE TERRITOIRE

AXE 1 : FAVORISER L’EMPLOI ET LES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES
  • Soutenir le développement des entreprises dans les domaines d’excellence
    (aider les initiatives entrepreneuriales, aménager des terrains et bâtiments, appuyer l’innovation des filières locales d’excellence, favoriser le développement de l’Économie Sociale et Solidaire…)
  • Valoriser durablement les ressources du territoire
    (construire le Projet Alimentaire Territorial, pérenniser, valoriser, gérer et renouveler la ressource forestière, …)
  • S’ouvrir aux métiers de demain, à l’ère numérique et digitale
    (développer des formations pour les jeunes, favoriser l’accès, l’apprentissage et les usages du numérique, …)
  • Développer un tourisme de qualité, attentif aux singularités des Cévennes
    (structurer la filière touristique et promouvoir la destination Cévennes)
AXE 2 : AGIR POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE
  • Inscrire les entreprises, les industries, et l’agriculture dans la transition écologique
    (valoriser les entreprises moteur de la transition écologique, accompagner l’engagement des professionnels, …)
  • Favoriser la transition énergétique du territoire
    (soutenir les filières de production d’énergie renouvelable, inciter les habitants à être acteurs de la transition énergétique, …)
  • Sensibiliser et communiquer sur les enjeux de la transition écologique
    (développer des évènements, actions auprès des plus jeunes enfants, sensibiliser aux économies d’énergie, …)
  • Collecter, valoriser et traiter les déchets
    (responsabiliser les citoyens, développer sur les centres de traitement, innover pour la revalorisation, …)
AXE 3 : AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE
  • Poursuivre la voie de l’excellence dans les domaines artistiques et culturels
    (promouvoir les structures et l’offre culturelles qui participent à la notoriété d’Alès Agglomération, soutenir la création et la diffusion culturelles dans les communes, participer à l’éclosion de jeunes professionnels de la culture, …)
  • Développer un habitat adapté aux modes de vie contemporains
    (intensifier la rénovation des logements anciens, assurer un développement de formes urbaines respectueuses des identités territoriales, développer un habitat adapté aux nouveaux besoins des habitants et aux nouveaux modes de vie, …)
  • Maîtrise du foncier et planification
    (aménager de manière contrôlée le territoire et l’accompagner dans son développement, accompagner les communes dans l’élaboration de leur document d’urbanisme, …)
  • Connecter le territoire aux grands réseaux d’échanges et améliorer la mobilité interne
    (améliorer les connexions à l’A7, l’A9, les TER, les TGV, privilégier les transports en commun et déplacements doux, contribuer au déploiement de la téléphonie mobile et l’internet haut débit en tous points du territoire, …)
  • Mettre en valeur les patrimoines singuliers du territoire
    (protéger les grands paysages et le réseau des Gardons, entretenir et rendre accessibles les patrimoines naturels et culturels, sécuriser la ressource en eau pour les usages domestiques, agricoles et industriels, …)
AXE 4 : DÉVELOPPER LES SOLIDARITÉS SOCIÉTALES ET TERRITORIALES
  • Connecter la jeunesse à son avenir
    (faciliter l’accès des jeunes à la formation, à l’emploi, aux pratiques culturelles et sportives, favoriser la mobilité locale et internationale, améliorer l’insertion sociale, …)
  • Promouvoir des services publics innovants, facilement accessibles pour tous en tous lieux du territoire
    (former aux usages du numérique pour éviter la fracture sociale, maintenir et développer l’offre de soins et services de santé, développer des services innovants, …)
  • Renforcer l’équité territoriale et améliorer les conditions de vie
    (poursuivre l’action de la Politique de la Ville dans les quartiers éligibles d’Alès, Anduze et La Grand-Combe, mettre en œuvre le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain, …)
  • Organiser les coopérations ville, bourgs et bassins de vie dans une agglomération multipolaire
    (conforter Alès comme ville-centre de l’agglomération, revitaliser les centre-bourgs des Pôles de centralité secondaire définis dans le SCOT du Pays Cévennes, …)
AXE 5 : PROMOUVOIR LE TERRITOIRE ET DÉVELOPPER LES COOPÉRATIONS TERRITORIALES ET INSTITUTIONNELLES
  • Développer la communication territoriale à l’extérieur et à l’intérieur du territoire
    (promouvoir la singularité de la destination Alès Agglomération comme “espace de bien vivre, respectueux de l’environnement”, développer une politique d’attraction évènementielle, renforcer la connaissance des compétences et des actions d’Alès Agglomération par les communes, …)
  • Développer les coopérations territoriales et institutionnelles
    (poursuivre et tisser les coopérations internes au territoire, développer les coopérations externes, …)

Projet de territoire (2021)

Résultats de la consultation du public

Consultez les résultats de la consultation du public en cliquant ici.
FERMER