ALES.FR

Les Thermes des Fumades

Unique centre de cure dans le Gard, la station thermale des Fumades se transforme en un pôle Santé/Bien-être géré par le groupe réputé Arenadour, par délégation du syndicat rassemblant les communes d’Alès et d’Allègre-les-Fumades. L’aspect bien-être et remise en forme (spa, espace thermal ludique) s’ajoutera aux cures thérapeutiques (ORL, dermatologie, rhumatologie).

Vers 6 000 curistes annuels

C’est un projet de développement thermal et touristique très complet qui a été pensé par les Villes d’Alès et d’Allègre autour de la station des Fumades. Ce projet ambitieux comprend, outre la rénovation et l’agrandissement des thermes actuels, la création d’un hôtel, d’un centre de balnéothérapie, d’un jardin botanique et d’une maison des services.

La future station thermale et touristique proposera ainsi :

  • 4 espaces de soins personnalisés
    Des espaces dédiés à la rhumatologie, aux soins ORL, à la dermatologie, aux affections bucco-gingivales.
  • 1 centre de balnéothérapie et bien-être
    Avec des piscines, des jeux d’eau massants, un flotarium, un spa, …
  • 1 parc aromatique et botanique de 9 hectares
    Un parc exceptionnel, conçu par Michel Péna, paysagiste de renommée internationale.
  • Des services et hébergement de qualité
    Une résidence hôtelière de 67 logements, un espace restauration, des salles de séminaire, des soins bien-être.

Ce projet est aussi l’occasion de proposer aux curistes et touristes les bienfaits des plantes aromatiques et médicinales cultivées localement, qui trouveront sur la station thermale un usage sous toutes leurs formes et déclinaisons.

Ouverture en 2024

Un plan d’investissement global de 24,5 M€ a été acté fin 2019.

Le chantier ayant depuis été retardé par des questions relatives à la loi sur l’Eau et par la crise sanitaire, les travaux débuteront début 2022 pour construire les nouveaux bâtiments et aménager le parc aromatique et botanique. Le montant des travaux s’établit dorénavant à 26 M€.

L’ouverture de ce Pôle Santé/Bien-être, vecteur capital d’attractivité touristique, est prévue pour 2024.

L’objectif est de passer de 2 400 curistes conventionnés par an à 6 000 curistes en 2025.

Signature du contrat de concession de service public
FERMER