ALES.FR

La rénovation urbaine

Alès Agglomération s’inscrit dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), qui concerne essentiellement la ville d’Alès 1/3 de la population alésienne est concernée par ce programme de rénovation, soit 14 000 d’habitants.
La rénovation urbaine, c’est aussi la poursuite des Etats généraux du cœur de ville, débutés en 2016.

LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN

Le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain d’Alès (NPNRU), appelé aussi “ANRU2”, fait suite au programme ANRU 1 qui portait sur les quartiers des Prés Saint-Jean et des Cévennes (69 M€ investis entre 2006 et 2020).

Le périmètre du nouveau projet est vaste, de Tamaris au Faubourg du Soleil, soit 1/3 de la surface urbanisée de la commune (dont 79 % du parc de logements sociaux d’Alès). 1/3 de la population alésienne y réside.

Le budget programmé est de 124 M€, dont 52 M€ de subventions de l’Etat.

Les partenaires sont les suivants : Alès Agglomération (porteur de projet) / Ville d’Alès / Logis Cévenols / SAEM Alès / ANRU / Caisse des Dépôts / Action Logement / Conseil Régional / Conseil Départemental / ANAH / Établissement Public foncier Occitanie

Ce projet de renouvellement urbain vise à ce qu’Alès dispose d’un centre-ville actif, étendu aux faubourgs et aux Prés-Saint-Jean, et des quartiers paisibles avec le Gardon pour trait d’union.

Les principaux travaux sont les démolitions (494 logements), la construction (250 logements neufs), la réhabilitation et la résidentialisation de logements sociaux, les aménagements d’espaces extérieurs (création de places, d’espaces verts, de voie, …), la création d’équipements sociaux et culturels et la création d’équipements à vocation économique.

Les-grands-projets-Rénovation-01

Dans la 1ère phase de déploiement du projet (2021-2025), 4 quartiers sont concernés

La Grand rue Jean Moulin

24 millions d’euros seront investis sur la seule Grand rue Jean Moulin, un axe urbain majeur du centre-ville, qui compte 1 500 logements sociaux et 500 logements en copropriété. Le premier acte fort consistera à démolir la dalle. Puis s’enchaîneront trois ans de travaux : la modification du profil de la rue, la requalification des espaces favorisant les modes doux et les espaces verts, la réhabilitation d’une partie du parc social (411 logements réhabilités). La Grand Rue Jean Moulin deviendra ainsi une rue majeure du centre-ville d’Alès.

Les faubourgs du Soleil et de Rochebelle

La volonté première du projet est de requalifier largement les espaces publics, en mettant l’accent sur les modes doux et les espaces verts.
Le second grand objectif sera une intervention forte sur l’habitat avec des réhabilitations lourdes, des démolitions et reconstructions, de nouveaux programmes immobiliers et une intervention incitative ou coercitive sur les autres immeubles dans le cadre de l’OPAH RU.

Les Prés-Saint-Jean

Les démolitions massives déjà réalisées ont libéré plusieurs hectares, surface propres à l’implantation de nouvelles constructions, à l’implantation d’espaces paysagers actifs, d’ateliers économiques, d’un hub formation et d’un pôle commercial.

Les Cévennes

Il est nécessaire que des actions de l’ANRU1 soient prolongés et s’étendent au Nord du quartier et au Sud-Ouest, jusqu’au secteur Mont Bouquet, où le parc social sera requalifié.

Action cœur de ville

Le cœur de ville d’Alès va poursuivre la transformation initiée par les Etats généraux, dans le cadre de l’opération “Action cœur de ville”, pour laquelle l’Agglo et la Ville ont signé une convention avec l’Etat.
Alès fait partie des 222 villes françaises retenues dans le cadre de ce plan national. 43 actions d’amélioration du centre-ville ont été ciblées et seront financées à hauteur de 30 % par l’Etat.
Parmi les actions prévues : l’ouverture de la Maison de l’Economie sur la place des Martyrs, la réhabilitation de la Maison du Commerce ou encore la création d’une Maison de la Jeunesse en plein centre-ville.

Parallèlement, des aides très incitatives seront proposées aux particuliers pour réhabiliter les façades et les logements privés. Alès Agglomération fait en sorte de faciliter la tâche des personnes intéressées, avec son service Habitat qui étudie tous les dossiers et donne des conseils sur les aides proposées.