ALES.FR

Alès Aggl’Eau

Alès Agglomération a lancé une politique ambitieuse concernant l’eau potable, les eaux usées et l’entretien des rivières pour les dix ans qui viennent. Ce programme a été travaillé en ateliers, puis validé par les 112 élus communautaires.

L’EAU DE L’AGGLO, UN ENJEU CAPITAL

En 2020, Alès Agglomération a pris la compétence complète Assainissement + Eau Potable. Un département de l’Eau de 80 agents a été mis en place, comprenant :

  • la REAAL (Régie des Eaux de l’Agglomération Alésienne), qui gère depuis un an et demi la distribution d’eau potable sur 60 communes,
  • un service Assainissement collectif et non collectif (SPANC)
  • le service hydraulique/GEMAPI

Fin 2020, les élus d’Alès Agglomération ont travaillé en ateliers pour définir la politique de l’eau d’Alès Agglomération pour les 10 ans à venir : “Alès Aggl’EAU 2030”.

Par la définition du volume des investissements et leur priorisation, il s’agit de répondre aux exigences réglementaires, aux enjeux de développement durable et de préparer l’avenir du territoire : capacités de développement et d’aménagement, attractivité environnementale, pérennisation des équipements.

Une feuille de route d’actions à réaliser d’ici 2030 a été établie à l’issue de ce travail.

  • Protection des captages
  • Amélioration du traitement de l’eau
  • Rénovation des réseaux d’eau potable et d’assainissement
  • Modernisation et mise aux normes des divers équipements
  • Rénovation et création de stations d’épuration
  • Renouvellement de compteurs
  • Études et schémas directeurs
  • Sensibilisation des particuliers sur les économies d’eau
  • Définition d’une tarification communautaire adaptée pour l’eau potable et l’assainissement, avec une communication adaptée

Budget : 190,5 M€

  • Investissement sur l’eau potable sur 6 ans : 70,5 M€
  • Investissement pour l’assainissement collectif : 120 M€

EN CHIFFRES

Eau potable
  • 66 captages
  • 2 000 km de réseaux
  • 300 réservoirs
  • 70 000 abonnés
  • 12 millions de m3 traités
Assainissement collectif
  • 1 000 km de réseaux
  • 180 postes de refoulement
  • 73 stations d’épuration
Assainissement collectif
  • Contrôle des dispositifs : 15 000 usagers