ALES.FR

Moustique tigre (Aedes albopictus)

Le moustique-tigre vit seulement trois semaines et son rayon d’action se limite à 80 mètres… Mais il peut gâcher votre été. C’est au printemps qu’il faut commencer à être vigilant.

Une espèce exotique : Aedes albopictus

Désormais célèbre, le moustique tigre est originaire d’Asie du Sud-Est où il est avant tout source de nuisances et vecteur de maladies comme la dengue ou le chikungunya.
Il tire son nom des tâches blanches présentes sur ses pattes (albopictus signifie « point blancs » en latin). Moustique de petite taille (moins de 0,5 cm), le reste de son corps est de couleur noire avec des tâches blanches.
Les premiers adultes s’observent en mai et jusqu’à la fin-octobre. La femelle, qui ne vit que quelques semaines, attiré par le gaz carbonique que l’on dégage, nous pique surtout tôt le matin ou le soir mais également pendant la journée dans des zones ombragées. Elle ne rentre pas dans les maisons. C’est la seule qui pique pour porter ses œufs à maturité,
Peu mobile (200 mètres maximum), le moustique tigre se développe principalement dans les zones urbanisées. En effet, la femelle pond ses œufs isolément dans tous les objets pouvant contenir de l’eau (bidons de recueil d’eau de pluie, sous-pots, arrosoirs, bouteilles cassées, boites de conserve ou de sodas jetées au sol, …). En supprimant ces objets, nous pouvons réduire fortement le développement de ce moustique et son implantation en France.

Comment se protéger à l’intérieur de notre habitat ?

  • Utiliser des répulsifs comme les diffuseurs électriques.
  • Équiper les portes et fenêtres de moustiquaires.
  • Les moustiques n’aiment pas les endroits frais, la climatisation est un bon moyen de protection individuelle.

Comment se protéger à l’extérieur de notre habitat ?

Destruction des lieux de ponte :
  • Veiller à ce que tous les objets laissés dehors ne puissent pas devenir des gîtes potentiel ; les vide ou les ranger.
  • Vider régulièrement (au moins toutes les semaines) les coupelles sous les pots de fleurs (afin de garder l’humidité et pour votre tranquillité, mettre du sable dans les coupelles), les seaux, les arrosoirs, …
  • Nettoyer régulièrement les gouttières, les rigoles et les regards d’évacuation afin de faciliter le bon écoulement des eaux.
  • Couvrir, de façon hermétique, à l’aide de moustiquaires ou autres, les bidons et les récupérateurs d’eau.
  • Évacuer régulièrement l’eau stagnante sur les bâches de piscines ou les piscines hors sol non mises en eau.
Éliminer les lieux de repos du moustique :

Le moustique tigre se repose principalement dans la végétation. Entretenir son jardin, élaguer les arbres, débroussailler les haies et les herbes hautes, éviter le stockage de débris végétaux permettent de limiter les lieux de repos du moustique tigre.

Saviez-vous que les moustiques ont de nombreux prédateurs ?

Aux différents stades de leur développement, les moustiques sont les proies de nombreux prédateurs.
Les attirer dans votre jardin est une manière éco-responsable de s’en débarrasser. Ces prédateurs, en se nourrissant, permettent aussi de stabiliser les populations de nombreux insectes ?

L’hirondelle

Pour attirer les hirondelles, il faut éviter de détruire ou de déloger leur nid du jardin. Vous pouvez aussi leur installer un faux nid pour faciliter leur implantation. Pensez également à les aider à construire leur nid en leur fournissant de la matière première comme de la boue ou de la paille. Mettez-leur aussi à disposition un point d’eau ; cela leur permettra de s’abreuver mais aussi d’attirer des insectes en guise de nourriture.

Le martinet

Pour attirer les martinets, il est possible d’utiliser un enregistrement de cris de ces oiseaux. Si vous
souhaitez aménager des nichoirs, placez-les à l’ombre dans un espace dégagé mais protégé sous un avant-toit. 

La chauve-souris
La chauve-souris est un très bon prédateur du moustique. Pour les attirer non loin de chez vous, installez-leur un nichoir à l’abri de la pluie et du soleil sous la corniche d’un toit par exemple. Installez également une lumière à allumer une fois la nuit tombée afin d’attirer les moustiques et autres insectes. Ces dernières seront attirées par cette nourriture.
La libellule
Avec des plantes aquatiques et des pierres, vous pouvez attirer les libellules dans votre cour par exemple. Pas besoin d’avoir un grand étang pour les faire venir. Les plantes aquatiques jouent un rôle important : les libellules se reproduisent dans l’eau, les petits ont besoin, par la suite, de se cacher.
La grenouille
Si vous avez un bassin dans votre jardin, profitez-en pour attirer des grenouilles. Prévoyez des plantes aquatiques, une cachette pour les amphibiens mais aussi des zones de profondeur.
Les poissons comme la gambusie
La gambusie est un poisson d’eau douce qui se nourrit de larves de moustiques, mais aussi de puces d’eau et de vers. Elle contribue à l’équilibre de l’écosystème du bassin. Pour les attirer, plantez des végétaux aquatiques afin de leur favoriser des cachettes.
Les mésanges
Les mésanges peuvent consommer l’équivalent de leur poids en un jour et sont friandes de petits insectes (dont les moustiques, chenilles processionnaires ou pyrales du buis).

C’est avant tout la somme des actions individuelles (défrichage et suppression de l’eau stagnante) qui permettra de lutter efficacement contre ce nuisible et d’améliorer le bien-être collectif.
Les agents de la collectivité travaillent sur les espaces publics pour nettoyer régulièrement les lieux susceptibles d’abriter des larves ou des moustiques, dont les parcs, les espaces vert, les complexes sportifs, les bassins de rétention….

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Service Préventions des
Risques Majeurs

Téléphone
04 66 56 11 85

FERMER