ALES.FR

Vie quotidienne

Tous au jardin !

Près de 700 écoliers et collégiens alésiens dérouleront la thématique des jardins en fil rouge de leur année scolaire.

«Nous voulons mettre la nature au cœur de l’école… ». Quarante-deux enseignants de l’institution Bellevue-Marie Rivier et de l’école élémentaire Notre-Dame, à Alès, sont impliqués dans un projet commun cette année scolaire 2018/2019, autour du thème “les jardins”. Avec six classes de 6e (Bellevue) et dix-sept classes allant de la petite section maternelle au CM2 (Notre-Dame), ils déclineront leurs programmes d’enseignement autour des notions de développement durable, de biodiversité, de flore, … « Ce sera notre fil rouge », assurent d’une seule voix Caroline Roudet et Stéphane Dewailly, respectivement directrice de Notre-Dame et responsable du collège à Bellevue.

“Les jardins” déclinés dans toutes les matières

Quelque 700 élèves du bassin alésien sont concernés dès cette rentrée. Enthousiasmé par ce projet, le corps enseignant des deux établissements scolaires s’est réuni le 5 juillet pour un atelier de travail en plein air. « Nous avons fait le tour de toutes les notions à décliner et nous avons regardé comment les insérer dans le programme scolaire, en les répartissant dans les différentes matières dispensées » détaille Stéphanie Bayle, professeur principale de 6e à projets artistiques “art floral” à Bellevue et instigatrice de ce projet.
« Le thème des jardins pourra être énoncé sous toutes ses formes via les poésies, le français et les langues vivantes étrangères, les arts plastiques, mais aussi grâce aux mathématiques puisque la géométrie est au cœur de la conception des espaces verts par exemple… »

Des actions dans la nature

En suivant ce fil rouge, les enfants seront aussi amenés à mettre les mains dans la terre : en octobre, des groupes iront semer au parc des Camellias.

De novembre à février, les élèves s’initieront à la  préparation des sols et, de mars à mai, des opérations “plantation” seront menées sur les berges du Gardon et peut-être aussi en centre-ville, dans de grandes jardinières installées par la municipalité.

Sans compter les actions à l’intérieur même des établissements, notamment dans les cours de récréation. Des visites du parc floral de la Prairie seront également organisées et Bernard Pical, son propriétaire, séduit par cette initiative, s’est engagé à intervenir dans des classes : « Que des enseignants mobilisent les jeunes durant toute une année autour du végétal, c’est extraordinaire ! C’est avec plaisir que je vais partager mes connaissances et ma passion » s’enthousiasme-t-il à l’avance.

/ Mots-clés : ,