ALES.FR

Environnement

Les nouveaux jardins familiaux de Rochebelle sont ouverts

Aménagés à Alès sur un terrain de 2 400 m², à proximité du musée PAB, les vingt-et-une parcelles de 50 à 157 m² ont été inaugurées mardi 21 juillet 2020. Ces nouveaux jardins familiaux gérés par le CCAS de la Ville d’Alès sont complétés par quatre jardins collectifs.

Entre la rue des Acacias et la rue des Érables, à Alès, vingt-et-une parcelles de jardins familiaux ont été ouvertes, mardi 21 juillet au matin, dans le quartier de Rochebelle. Elles viennent s’ajouter à la centaine déjà existante dans les quartiers des Prés-Saint-Jean, des Cévennes et plus anciennement de la Prairie. Preuve d’une véritable adhésion des Alésiens qui peuvent profiter, pour une contribution modeste (1 € le m² par an), d’un jardin équipé d’un auvent, d’un coffre à outils, mais aussi d’un récipient récupérateur d’eau de pluie et, bien sûr, d’un accès gratuit à l’eau courante.

Chaque parcelle, d’une superficie de 50 à 157 m², est séparée de sa voisine par un solide grillage. L’ensemble est sécurisé par un portail interdisant l’accès à toute personne extérieure aux jardins.

« Ces jardins familiaux sont un souhait des riverains. Et je dois dire que, depuis l’ouverture du premier jardin, nous avons été surpris par le respect des lieux qui n’ont subi aucune dégradation », se félicite Max Roustan, maire d’Alès.

Au côté du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon, le maire a remis à chacun des nouveaux usagers sa clé d’accès aux jardins. Une sorte de passation de témoin symbolique, comme pour dire : « Nous vous confions ces lieux, faites en bon usage ».

Un vecteur de lien social

Yoan, Alésien habitant le quartier des Prés-Raclaux, a été l’un des premiers à faire acte de candidature auprès du CCAS de la Ville d’Alès qui est chargé de piloter ce projet. « Je suis très sensible à la qualité de mon alimentation et j’ai l’intention d’être autonome pour mon approvisionnement en légumes. Je compte commencer à planter tout de suite des végétaux adaptés à l’été, comme des pois ou des salades scaroles », s’impatiente le jeune homme.

Joëlle Riou, directrice du CCAS d’Alès, a suivi ce dossier de très près : « Nous avons mené de nombreuses réunions préparatoires. Il a été décidé que 80 % des parcelles seraient réservés aux habitants du quartier ». Pour Michèle Veyret, adjointe au maire d’Alès, déléguée au Pôle Solidarité, « ce type de projet est très bénéfique pour le lien social dans le quartier. Les gens s’entraident, se donnent des conseils, travaillent ensemble, échangent des recettes ».

Aucun apport chimique autorisé

Quelques végétaux et graines ont été remis aux premiers utilisateurs des jardins. Prochainement, des ateliers traitant de la vie des sols, des légumes de saison, des associations des plantes et des traitements sans apport chimique (qui sont interdits dans les jardins), seront organisés par une animatrice dans l’une des quatre parcelles collectives qui recevront aussi la visite de partenaires, comme les écoliers notamment.

Ce projet, conçu par le Pôle Environnement urbain d’Alès Agglomération, d’un montant global de 300 000 €, a reçu une subvention de l’État de 80 % au titre de la dotation de la politique de la Ville.

Il reste quelques parcelles disponibles dans les jardins familiaux de Rochebelle
Renseignements auprès du CCAS à Mairie Prim’, rue Michelet, Alès
tél. 04 66 54 23 21

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.