ALES.FR

Économie

Le petit crayon de saveurs taille sa route

OCNI Factory, spécialiste de l’épicerie fi ne primé au concours Alès Audace, accroît son activité et recrute cinq personnes.

L’aventure d’OCNI Factory a débuté en 2015, boulevard Gambetta, à Alès, dans un ancien bureau d’assureur transformé tout à la fois en cuisine, en centre de recherche et en local de préparation de commandes. Cette petite entreprise, née de l’imagination débordante de Benoît Le Guein, créateur prolifique, et de Tristan Cano, gestionnaire rigoureux, a mis au point un produit étonnant : un crayon de saveurs à tailler. Un objet comestible, ludique et astucieux, permettant de relever aisément les préparations culinaires les plus basiques. 

Partenaires de “Nature et Découverte”

Aujourd’hui, l’entreprise qui vient d’obtenir la labellisation “bio”, a migré vers la zone industrielle de Méjannes-lès-Alès. OCNI Factory a investi près de 30 000 € dans ce nouvel outil de production de 260 m2. Pour se développer, l’entreprise a également recruté et compte aujourd’hui huit salariés pour assurer la production alimentaire, le développement commercial, la logistique et la communication. Il n’en fallait pas moins pour satisfaire l’afflux de commandes.

En effet, en avril dernier, l’enseigne “Nature et Découverte” a choisi de mettre en rayon les crayons OCNI Factory dans ses 97 boutiques réparties dans toute la France. Deux cents autres magasins indépendants écoulent aussi la production de la jeune start-up alésienne. « Nous avons par ailleurs 6000 clients qui s’approvisionnent directement sur notre site internet », précise Tristan Cano.

Un développement à l’international

À l’international, la marque est présente dans 80 points de vente au Canada et « nous venons récemment de mettre un pied dans le marché japonais où la gastronomie est une véritable institution et où la touche française est synonyme de qualité », se félicite le jeune chef d’entreprise.

OCNI Factory, dont le chiffre d’affaires a avoisiné les 500000 € en 2018, sera bien sûr présente lors du prochain salon alésien MIAM, du 15 au 18 novembre. L’occasion de présenter aux Grand-Alésiens une gamme riche de douze saveurs, « que nous faisons évoluer au gré des saisons et de nos créations », indique Benoît Le Guein.

/ Mots-clés : , ,