ALES.FR

Environnement

La filière de revalorisation des déchets s’affiche

Des panneaux de couleur apparaissent peu à peu à côté des bennes dans les déchèteries d’Alès Agglomération. Ils expliquent ce que deviennent vos dépôts et l’utilité de votre démarche.

Les usagers de la déchèterie des Salles-du-Gardon l’ont remarqué : des panneaux de couleur trônent depuis quelques semaines à la tête de chacune des bennes à disposition. « Ces oriflammes, de couleurs différentes, en fonction des apports, ont pour vocation d’informer le public et de lui montrer comment les objets ou produits déposés seront valorisés », éclaire Ghislain Bavre, directeur du Pôle Environnement urbain.

Pour lui, il est temps de “tordre le cou” à une vieille légende qui voudrait qu’on trie à la maison, mais que tout finit au même endroit… « C’est absolument faux ! L’objectif des déchèteries, c’est de donner une deuxième vie à tous les objets et de tendre vers le “zéro enfouissement”. »

Une filière de revalorisation très diverse

Les différents flux se distinguent en fonction de leur composition. Une première revalorisation, appelée “énergétique”, vise à récupérer les matériaux, comme une partie des encombrants, pour les transformer en énergie. La deuxième valorisation est celle de la matière : c’est le cas pour les piles qui retrouvent une nouvelle vie après leur traitement. Enfin, il existe une revalorisation dite de “réemploi” qui prévoit, comme pour le mobilier ou l’électroménager, de réutiliser les objets après leur réhabilitation.

C’est en cela que ces nouveaux affichages sont utiles : ils illustrent par des exemples concrets l’utilité de la revalorisation des déchets. « De plus, ces panneaux participent, en différenciant clairement chaque benne, à la réduction des erreurs de tri et facilitent le travail des agents des déchèteries », ajoute Ghislain Bavre. Peu à peu, la totalité des déchèteries d’Alès Agglomération sera équipée de ces nouveaux outils d’information.

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : , ,