ALES.FR

Sports et loisirs

Enzo Boulom, un Alésien aux 24 Heures du Mans moto

Les 29 et 30 août, le jeune pilote disputera la mythique course comptant pour le championnat du Monde d’Endurance au guidon la Yamaha n° 14 tout à fait capable de viser le haut du classement général.

À 23 ans tout juste, le pilote moto Enzo Boulom pourrait encore parfaire son apprentissage dans les catégories inférieures. Mais le jeune Alésien, qui roule régulièrement au Pôle Mécanique où il a longtemps fait partie du Moto Club, s’apprête à disputer, le week-end des 29 et 30 août, les très exigeantes 24 Heures du Mans moto. Engagé en catégorie EWC au guidon d’une Yamaha R1 1000 cc, il aura un bolide capable de viser la plus haute marche du podium.
C’est dans cet esprit qu’Enzo Boulom envisage son aventure au Mans : « Quand un pilote a la possibilité de participer à cette course avec une telle machine, il ne peut que viser la première place », déclare-t-il sans détour. Pourtant, il n’en sera qu’à sa deuxième participation à cette course et à sa première dans la catégorie reine.

Prêt pour un combat de 24 heures

« Par rapport à la machine sur laquelle j’ai couru l’an passé, c’est certain, les conditions vont changer. La moto est plus rapide, plus rigide, plus puissante et donc automatiquement plus exigeante physiquement… Mais je me suis préparé à ça », assure Enzo Boulom.
Celui-ci travaille régulièrement sa condition physique avec Florent, son coach de Moving Alès, et il a beaucoup roulé sur la piste karting de Sébastien Cabirou, au Pôle Mécanique. « C’est très important pour garder le rythme », assure le pilote qui s’est aussi assuré les services d’un coach mental, « pour mieux gérer les imprévus qui surviennent en course ».

Un pilote qui sait mêler vitesse et endurance

Confiant dans sa pointe de vitesse qu’il a aiguisée en participant à des courses de Moto 3 en championnat d’Europe et du Monde, notamment avec l’écurie alésienne CIP, puis cette année en disputant le championnat de France Superbike, Enzo Boulom peut aussi compter au Mans sur le soutien de son écurie slovaque, le Maco Racing. Cette écurie expérimentée est appuyée par l’importateur européen de la marque japonaise. Enzo Boulom partagera le guidon de la Yamaha n° 14 avec deux Anglais, James Ellison et Stefan Hill.
Pour conclure sa saison d’Endurance, Enzo Boulom participera ensuite le 26 septembre, aux 12 Heures d’Estoril, au Portugal, ultime manche du championnat du Monde.
« J’ai adoré ce programme 2020 fait d’un panaché de courses de Vitesse et d’Endurance. J’aimerais pouvoir le reproduire la saison prochaine », espère Enzo Boulom.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Enzo Boulom sur les réseaux

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : ,