ALES.FR

États généraux

Des nouvelles “manageuses” pour le centre-ville d’Alès

Action n°12. Mathilde Debanne et Charlotte Eloy vont accompagner la dynamisation et la promotion du cœur de ville.

Elles arrivent avec la légitimité de leur expérience de commerçantes et tout le dynamisme de femmes de terrain. Mathilde Debanne, recrutée à plein temps, et Charlotte Eloy, à mi-temps, sont désormais les nouvelles “manageuses” du centre-ville d’Alès. « Nous jouons un rôle d’interface entre la municipalité, les commerçants, les usagers, l’association Alès Cœur de Ville, l’UCIA (Union des Commerçants, Industriels et Artisans) et les nombreuses associations de quartier, expliquent-elles. Mais notre mission va bien au-delà du fait de recueillir les doléances de chacun, même si nous sommes aussi là pour ça ».

Alès, retenue avec 221 autres communes françaises dans le programme national “Action Cœur de Ville”, va bénéficier de financement de l’État, dont une partie à travers le FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce). Mathilde Debanne et Charlotte Eloy auront donc un rôle d’animation, de communication et d’accompagnement sur les différentes opérations subventionnées à ce titre. Notamment la réhabilitation des Halles de l’Abbaye, l’accompagnement des boutiques dans la transition numérique, la dynamisation et la promotion de l’offre commerciale et artisanale du cœur de ville, la rénovation des devantures ou la mise aux normes accessibilité et énergétique.

La réouverture de la Maison du Commerce

Tout juste arrivées début septembre, les deux “manageuses” prennent leurs marques. Et bien qu’elles aient une feuille de route, Mathilde Debanne et Charlotte Eloy fourmillent déjà d’idées sur un éventail assez large de sujets : des animations commerciales, le développement de partenariats, la mobilisation des différents acteurs, la mise en place de nouvelles opérations… « Nous savons ce que c’est de tenir une boutique, nous sommes donc sensibilisées aux attentes des commerçants et des clients », défend Charlotte Eloy, qui a son magasin à Alès depuis cinq ans.

L’installation d’une borne d’informations interactive regroupant à l’entrée du cœur de ville les caractéristiques des commerces et leur emplacement, ou l’accompagnement des boutiques sur les réseaux sociaux, mais aussi la réouverture de la Maison du Commerce (place Gabriel Péri) et la promotion de l’offre de stationnement sont d’ores et déjà d’actualité. « Nous souhaitons également travailler sur la problématique des commerces vacants, annonce Mathilde Debanne. Notamment, dans un premier temps, autour d’un habillage qui permettrait de rendre ces emplacements utiles, avec de l’actu, de l’information historique sur le quartier, ou autre… Nous sommes en recherche d’idées ».

/ Mots-clés : , , ,

FERMER