ALES.FR

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

L’édifice alésien, érigé au XVIIe siècle et classé “monument historique”, est au cœur d’une importante rénovation depuis vingt ans.

Alors que les derniers travaux d’entretien remontaient à 1981, la Ville d’Alès a lancé la campagne de rénovation de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste en 2000, avec la réfection de l’abside et des soubassements en gré.

À partir de 2005 les soins se sont portés sur le dôme extérieur dont la couverture en plomb a été totalement reprise (2005-2008).

Dès 2011, les travaux de maçonnerie extérieurs visant à consolider les façades ont débuté. Si elles ne présentaient pas de graves pathologies, les dégradations naturelles dues au temps et aux intempéries ont nécessité un long chantier : les pierres de taille ont été soigneusement brossées et rejointées pour leur rendre leur splendeur.

Afin de restituer une parfaite étanchéité de la cathédrale d’Alès, dans la foulée, les toitures ont été refaites à neuf et les chéneaux recueillant les eaux pluviales ont été repris.

Quant au clocher et aux baies romanes de l’entrée principale, ils ont été respectivement restaurés en 2014 et 2016.

Un chantier intérieur jusqu’à fin 2019

À l’intérieur de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, le chœur est un bijou architectural notable en Occitanie, avec ses colonnes cannelées, sa coupole avec système de pendentif dit “de Valence” ou ses murs et toiles marouflées peints par Cublet et Marinelli en 1876. Mais les décors ont très longtemps souffert des percolations des eaux de pluie.

Toute l’étanchéité étant désormais reprise, la Ville d’Alès a lancé en janvier 2018 le chantier de restauration intérieure, obligeant à fermer l’édifice durant deux ans.

D’abord, les grands tableaux vont être déposés, puis envoyés dans des ateliers de restauration spécialisés. Ensuite, du haut d’un échafaudage géant, les ouvriers répareront les outrages infligés à la pierre et aux décors, reprendront le travail de peinture et repenseront l’éclairage avec l’installation d’immenses lustres. Les vitraux du chœur seront également nettoyés et réparés.

Au sol, de longues tranchées seront ouvertes afin d’y enfouir tout le câblage électrique. Ensuite, les vieilles dalles seront, soit remplacées, soit réparées.

Un tel chantier de 6 000 m² justifie la durée de l’opération : la réouverture est prévue pour Noël 2019.

À la fin de cette opération, le public retrouvera la cathédrale Saint-Jean-Baptiste telle que les services de l’État l’ont classée “monument historique” en 1914.