ALES.FR

Budget 2018 : les comptes sont au vert

Le budget primitif de la Ville d’Alès dégage une belle marge et permet des investissements conséquents sur la ville.

Le budget en bref

  • Budget principal : 70,7 M€ dont fonctionnement : 47,1 M€ et investissement : 23,6 M€
  • Budgets annexes : 14,7 M€ (eau, assainissement, abattoir, stationnement, funéraire et Mercoirol)
  • Budget consolidé : 85,4 M€

5,5 M€ d’excédent sur le fonctionnement

Bonne nouvelle, L’État cesse enfin de baisser ses dotations aux villes au titre de la contribution au redressement des finances publiques. Cette année, pour la première fois depuis 2014, L’État ne rogne pas sur la dotation globale de fonctionnement attribuée à la Ville d’Alès. Du coup, le bouclage budgétaire est beaucoup plus simple avec 5,5 M€ d’excédent dégagé sur le budget de fonctionnement 2018 (qui s’établit à 47,1 M€).

« Cette embellie budgétaire est surtout due aux économies réalisées par les services, analyse Max Roustan, maire d’Alès. Le processus que nous avons engagé en 2014 en demandant à tous les agents de remonter leurs idées porte ses fruits ».

Autre source de santé financière : le tour de vis donné aux recrutements avec des départs qui ne sont pas forcément compensés par de nouveaux embauchés. D’ailleurs les frais de personnel se limitent en 2018 à 48 % du budget : « C’est le premier budget de la Ville dans lequel les dépenses de personnel représentent moins de la moitié des dépenses globales ».

Enfin, la Ville poursuit son programme de désendettement, avec des intérêts d’emprunt qui diminuent de 8,9 %.
« Au final et avec le cumul des années précédentes, nous avons une belle marge qui va nous permettre de poursuivre les actions des Etats généraux du cœur de ville sans emprunter davantage ».

16,5 M€ affectés aux équipements publics

Les États généraux du cœur de ville se taillent la part du lion dans le budget d’investissement 2018, avec 5,5 millions d’euros affectés à ce poste sur 16,5 M€ de dépenses d’équipement. Voici les principaux chantiers 2018.


Ouverture de la place des Martyrs vers la place du général Leclerc.

ouverture-place-des-Martyrs

 


Accès piéton au Gardon via des escaliers aménagés place Péri.


Fin des aménagements en “espaces partagés” rue Taisson et rue Beauteville.

Le chantier visant à réaliser un “espace partagé” rue Beauteville, a commencé le 3 avril, dans la continuité de la rue Taisson.



Création d’une voie verte sur le quai de la rive droite du Gardon.


Rénovation des écoles.


Grosses réparations de voirie.