ALES.FR

Le budget 2021 d’Alès Agglomération est voté à l’unanimité

Comme celui de 2020, le budget 2021 a fait l’unanimité des élus communautaires, qui sont d’accord sur un budget principal de 140,5 M€ faisant la part belle à l’investissement.

Les grandes lignes du budget

Budget principal : 140,5 M€

Dont 114,2 M€ de fonctionnement et 26,3 M€ d’investissement

17 Budgets annexes : 88,8 M€

Construction de bâtiments à vocation économique, Pôle Mécanique, lotissements industriels, assainissement, Régie des Eaux, SPANC, autorisation droit des sols, parc des expositions, très haut débit, restauration scolaire, etc.
Dont 23,1 M€ consacrés aux investissements sur les équipements.

Budget consolidé : 229,3 M€

Le total du budget principal et des budgets annexes forme le budget consolidé.
Dont 156,9 M€ de fonctionnement et 73,4 M€ d’investissement.

C’est le budget le plus important jamais voté par l’Agglo, supérieur de 13 M€ au budget 2020.

Les points forts du budget 2021

La dette en baisse de 10,7 %

Alès Agglomération parvient à déstocker 1,1M€ de charges financières supplémentaires, soit une réduction de 10,7 % de sa dette. Moins de 1 % du budget principal correspond au remboursement de la dette. Quant à la capacité de désendettement d’Alès Agglomération, elle plafonne à 4,4 années, un seuil bien inférieur à la moyenne nationale.

6,5 M€ d’autofinancement

Résultat de ses économies et d’une gestion rigoureuse des dépenses publiques, Alès Agglomération peut mettre de côté 6,5 M€ en 2021. Cette manne financière sera utilisée pour rembourser une part de la dette et pour financer des projets structurants sans avoir recours à l’emprunt.


Les impôts ménage n’augmentent pas

74 % des recettes d’Alès Agglomération sont constitués par les taxes et impôts (84,2 M€ en 2021). Les taux des impôts ménages (taxes foncières) ne subissent pas d’augmentation par rapport à 2020. Désormais, c’est une compensation TVA qui est versée à la collectivité en remplacement de la taxe d’habitation. La fiscalité économique, payée par les entreprises, est en baisse en raison de la baisse des chiffres d’affaires due à la crise sanitaire.

La taxe sur les ordures ménagères reste stable

La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères s’élève à 18,85 M€, avec un taux identique à celui de 2020. Cette taxe couvre 90 % des dépenses de fonctionnement du service collecte et traitement des ordures ménagères. Les 10 % restant étant prélevés sur le budget général. Bonne nouvelle, Alès Agglomération n’augmentera pas le taux de la taxe en 2021. .

+ 7 % de subventions aux associations

Culturelles, sportives ou à caractère socio-éducatif, les associations d’Alès Agglomération obtiennent une dotation globale de 5,3 M€. Une hausse de 7 % par rapport à 2020, non négligeable en période de crise, pour le développement de projets associatifs sur le territoire. .

4 M€ reversés aux communes

Alès Agglomération va reverser 4 M€ aux 72 communes de l’Agglo, via le fonds de péréquation intercommunal (1,2 M€), la dotation de solidarité communautaire (1,2 M€) et les fonds de concours (1,6 M€). .

Christophe Rivenq, Président d’Alès Agglomération
« L’Agglo continue d’investir fortement malgré la crise »

Alès Agglo : L’économie occidentale a connu une décroissance de plus de 10 % en 2020 et le rebond espéré en 2021 tarde à venir. Comment le budget d’Alès Agglomération se comporte-t-il dans ce contexte de crise inédit ?
Christophe Rivenq : C’est difficile car nous n’avons aucune visibilité. Les dépenses ne cessent d’augmenter (charges générales, frais de personnel, dépenses liées au Covid-19, …) et, dans le même temps, toutes nos recettes baissent : par exemple, il n’y a plus d’entrées au centre nautique ni aux musée ; nous avons exonéré les professionnels du tourisme, de la restauration et de l’hôtellerie de certaines taxes, … En 2020, nos dépenses de fonctionnement ont ainsi grimpé de 4% tandis que nos recettes chutaient de 19%. Heureusement que nous avions fait des économies en 2019 !

Dans ces circonstances, cela a été compliqué de boucler ce budget de fonctionnement, d’autant que nous déplorons une  baisse de 1,8% des dotations de l’État et que la taxe d’habitation, désormais supprimée, est remplacée par une quote-part du produit de la TVA qui n’est pas tout à fait équivalente. Nous sommes parvenus à nos fins en exigeant davantage d’économies de la part de nos services, sans toucher au contenu de nos politiques publiques. Nous maintenons également notre capacité de désendettement à 4,4 années, sachant que le seuil d’alerte est à 10 ans. Disons que nous tenons bien le choc dans la tourmente. Mais nous avons hâte que le retour à la normale se profile…

A.A. : Pour autant, vous annoncez 42,2 M€ d’investissements pour les équipements du territoire Comment est-ce possible ?
C.R. : Grâce à un fonctionnement maîtrisé, nous pouvons consacrer un maximum de moyens à l’investissement. J’ai annoncé, dès mon élection, que ce mandat serait un mandat de projets. Donc je compte mener ces projets à bien, de concert avec tous les élus, pour tirer l’agglomération vers le haut. Nous allons mettre en oeuvre le projet de territoire voté à l’unanimité en 2018, dans toutes ses composantes : économique, sociale, rurale, urbanistique, culturelle, … 

Pas question de gérer en bon père de famille ! Nous nous engageons dans la relance du bassin alésien en programmant
7 années d’investissement sur les 6 années du mandat. Nous investirons donc au moins 16 M€ par an jusqu’en 2026, et cela commence avec 19 M€ sur le budget général 2021 et 23,1 M€ sur les budgets annexes, soit 42,2 M€ investis sur le territoire. Nous avons un grand projet de développement économique autour de l’hydrogène vert ; nous allons ouvrir une Maison des Entreprises en coeur de ville d’Alès qui sera le point central de notre action économique ; nous
allons démarrer de grands travaux de renouvellement urbain (NPNRU) ; nous lançons un plan alimentaire territorial soutenu par l’État pour favoriser les circuits courts sur l’Agglo ; nous investissons dans les travaux et les équipements de nos musées, nos écoles, nos crèches, nos médiathèques, nos monuments ; nous continuons à ouvrir des sentiers de randonnée, … N’ayez aucune inquiétude, Alès Agglomération sera bien au rendez-vous fixé, le tout avec une solide santé financière !

A.A. : Vous restez donc optimiste malgré les circonstances ?
C.R. : Si nous, les élus, nous sombrons dans la dépression, tout le territoire va plonger ! Au contraire, nous sommes volontaristes et soudés pour résister à la crise et en sortir le plus vite possible. Nous voulons être parmi les premiers à redémarrer car nous avons de belles cartes à jouer, au niveau de l’hydrogène je l’ai dit, mais aussi au niveau touristique et par rapport à l’attractivité de notre territoire. Alors oui, malgré l’incertitude générale, la santé financière de l’Agglo nous permet un certain optimisme tout en restant vigilant. Et plus que jamais, je crois que le temps d’Alès Agglomération est arrivé !

L’Agglo en mode “projet” : 42,2 M€ d’investissement pour les équipements du territoire

Dès son élection en tant que président de l’Agglo, Christophe Rivenq a souhaité s’engager dans un mandat de projets, qu’ils soient de portée économique, sociale, rurale, urbanistique ou culturelle. Voici pour 2021 les principaux dossiers auxquels la collectivité consacre 42,2 M€, soit 4,2 M€ de plus qu’en 2020.

 

Renouvellement urbain : les faubourgs du Soleil et de Rochebelle concernés

Phase de déploiement du NPNRU. Poursuite du programme d’installation de LED. Voirie : études de contournement et de mobilité.

Soutien aux entreprises avec le Plan de relance

Plan de relance, charte forestière, développement de projets ruraux et acquisition de réserves foncières. Sites touristiques : Maison de la Figue, camping de Cendras, gîtes à Branoux, Maison du Mineur, ...

De nouveaux équipements pour les crèches

Travaux et équipements des crèches. Mobilier et matériel informatique dans les écoles.

“AlèsAggl’eau 2030” : un programme de rénovation des réseaux d’eau et d’assainissement

Alès Agglomération lance un ambitieux plan d’investissement sur 9 ans pour remettre en état ses réseaux et équipements. Plus de 20 M€ par an y seront consacrés jusqu’en 2030 (21,5 M€ en 2021). Un effort indispensable pour répondre aux exigences réglementaires, assurer la pérennité du patrimoine et garantir le développement du territoire.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Téléchargement

Le budget d’Alès Agglomération est constitué du budget principal et de 18 budgets annexes.

Budget 2020 : Budget principal
(PDF – 2 Mo)

Budget 2020 : Gestion des bâtiments Alès Agglomération
(PDF – 275 Ko)

Budget 2020 : Pôle Mécanique Alès Cévennes
(PDF – 284 Ko)

Budget 2020 : Lotissements industriels Alès Agglomération
(PDF – 266 Ko)

Budget 2020 : ZAD Les Hauts de Saint-Hilaire
(PDF – 254 Ko)

Budget 2020 : Assainissement
(PDF – 323 Ko)

Budget 2020 : Parc des expositions
(PDF – 231 Ko)

Budget 2020 : Ordures ménagères
(PDF – 153 Ko)

Budget 2020 : Très Haut Débit
(PDF – 231 Ko)

Budget 2020 : Autorisation du droits des sols
(PDF – 148 Ko)

Budget 2020 : Atelier relais
(PDF – 261 Ko)

Budget 2020 : ZA Pont d’Avène
(PDF – 149 Ko)

Budget 2020 : Bâtiments industriels MSL
(PDF – 259 Ko)

Budget 2020 : Restauration scolaire
(PDF – 150 Ko)

Budget 2020 : SPANC
(PDF – 150 Ko)

Budget 2020 : Lotissements industriels La Grand’Combe
(PDF – 167 Ko)

Budget 2020 : Bâtiments ex SUD Tuiles
(PDF – 263 Ko)

Budget 2020 : Bâtiment Blanc
(PDF – 257 Ko)

Budget 2020 : Bâtiments industriels La Grand’Combe
(PDF – 260 Ko)

FERMER