ALES.FR

Générargues

Un subtil mélange.

Le bambou peut-il cacher la forêt ? On pourrait se poser la question tant la Bambouseraie de Prafrance, abusivement appelée d’Anduze, occupe une part prépondérante dans la vie de Générargues. Part largement justifiée : le parc, créé en 1856 par Eugène Mazel, est devenu avec le temps un lieu unique en Europe, abritant, autour du bambou, de très nombreuses variétés de plantes, un jardin aquatique, un village asiatique et le val du Dragon, espace feng-shui.

Mais Générargues, c’est aussi tout autre chose. Cette ancienne colonie romaine du début de l’ère chrétienne fut la « villa » d’un riche Romain, puis a fait partie du diocèse de Nîmes. Conséquence des guerres de Religion, vers 1760, le pays s’organisa en communauté protestante. Comme beaucoup d’autres en Cévennes, dès le début du XVIIe siècle, la commune s’enrichit grâce au ver à soie, élevage qui disparut au XXe siècle. Malgré la crise, le village est resté essentiellement agricole jusqu’aux années 1960.

Générargues, aujourd’hui, est le résultat du savant mélange de son histoire et de sa reconversion économique autour du tourisme et d’un artisanat de qualité. Ce mélange est judicieusement illustré par le pont du “Mescladou”, réalisé au moment de la construction de la ligne de chemin de fer d’Anduze à Saint-Jean-du-Gard au début du XXe siècle. Au pied de ses piles, se situe le confluent des Gardons de Saint-Jean et de Mialet. Mélange des eaux, d’où le nom occitan de « Mescladou ».

Infos pratiques

  • Population : 709 habitants (source INSEE 2015) 
  • Superficie : 10,68 km2
  • Altitude moyenne : 240 m
  • Maire : Thierry Jacot

Générargues

Adresse
Mairie, 1 route de Mialet, 30140 Générargues

Horaires d’ouverture
Lundi de 8h à 12h, mardi de 8hà18h, jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 18h, et le vendredi de 8h à 12h. 

Téléphone
04 66 61 72 04

Courriel
mairie.generargues@wanadoo.fr