ALES.FR

L’incendie de forêt

En période estivale, le risque d'incendie de forêt augmente.

On parle d’incendie de forêt lorsque le feu se propage sur une surface minimale de 0,5 hectare d’un seul tenant et qu’une partie, au moins, des étages arbustifs et/ou arborés est détruite.

Un feu a besoin, pour se déclencher :

  • d’une source de chaleur (flamme, étincelle),
  • d’oxygène,
  • de combustible (végétation dans le cas d’un incendie de forêt).

Il en existe trois types d’incendies de forêt  :

  • Feu de sol : sols riches en matière organique (litières, tourbières, terrils charbonniers, humus …). Ces feux ont une faible vitesse de propagation.
  • Feu de surface : cela concerne les basses couches de végétation (herbes, broussailles, arbustes).
  • Feu de cime : il brûle les parties hautes des arbres. C’est le type de feu qui dégage le plus de chaleur. Sa vitesse de propagation est très élevée.

Les précautions nécessaires

Face au feu

Emploi du feu et débroussaillement

Si vous habitez en zone à risque, maintenez vos voies d’accès et vos parcelles débroussaillées. Pour en savoir plus sur les zones concernées et les obligations relatives au débroussaillement, cliquez sur le lien.