ALES.FR

Vie publique

Le projet de territoire d’Alès Agglomération est adopté à l’unanimité

Ce 28 juin, les 113 élus communautaires ont voté à l’unanimité le nouveau projet de territoire qui définit les priorités de ces dix prochaines années pour développer Alès Agglomération.

Un projet pour une ambition commune : au cours du Conseil de Communauté du 28 juin, c’est l’ensemble des élus, tous bords confondus, qui a félicité l’aboutissement de ce travail de neuf mois, initié par le président Max Roustan et porté par la conseillère communautaire Ghislaine Soulet. Le premier projet de territoire d’Alès Agglomération (version à 50 communes) devait être remanié pour coller aux réalités d’Alès Agglomération à 73 communes : « Nous devions compléter et actualiser, mais nous avons finalement repensé et réécrit » a souligné Ghislaine Soulet qui, passionnée par cette mission, a su mobiliser les élus durant dix-huit ateliers de travail consensuel.

Un programme d’actions fédérateur

L’adoption à l’unanimité de ce nouveau projet de territoire, comme c’était également le cas en 2013 pour le premier, montre la réussite de cet objectif, mais aussi l’importance de ce document aux yeux des élus. Véritable feuille de route pour Alès Agglomération ces dix prochaines années, le projet de territoire est avant tout un programme d’actions fédérateur : « Nous mettons en avant trois grands axes stratégiques : favoriser l’emploi et les activités économiques, améliorer la qualité de vie et développer les solidarités territoriales et sociétales, a précisé Ghislaine Soulet. Ces axes sont déclinés en plusieurs orientations, d’où découlent des actions détaillées ». Les élus communautaires avaient eu l’occasion de prioriser ces actions le 23 mai, lors d’une séance collective.

11,2 M€ d’investissement en 2018

« Si j’ai souhaité que les élus définissent ensemble une vision partagée du futur, c’est pour qu’elle se concrétise par des réalisations devant être inscrites dans les prochains budgets de l’Agglo » a ajouté Max Roustan. Dès 2018, 11,23 M€ seront consacrés à la mise en œuvre de ce projet de territoire. Un plan pluriannuel d’investissement sera ensuite établi en fonction des priorités décidées.
« L’objectif est de développer une dynamique collective d’innovation, d’audace et de promotion de l’image d’Alès Agglomération » ajoute Ghislaine Soulet.
Au soir du 28 juin, l’élue communautaire a passé le relais à une nouvelle commission, présidée par Serge Bord, qui est désormais chargée de la mise en œuvre et du suivi du projet de territoire. Elle fera un rapport annuel sur l’état d’avancement. Un autre chantier s’ouvre désormais…

La population concertée

Associée au processus de co-construction du projet de territoire, la population a eu l’occasion de s’exprimer via deux questionnaires. 1 400 réponses ont permis de guider ou d’affiner la réflexion des élus communautaires.
Le travail a ensuite été partagé au cours de quatre réunions publiques organisées entre mai et juin sur Alès Agglomération : « Tous les amendements formulés lors de ces rendez-vous avec les administrés ont été intégrés au projet de territoire que nous votons ce soir » assure Ghislaine Soulet.

/ Mots-clés :