ALES.FR

Culture

Le Cratère dévoile sa nouvelle saison : 50 spectacles à déguster sans modération

Danse, théâtre, musique : le Cratère Théâtre, scène nationale, est prêt pour une nouvelle saison. Elle a été présentée par son directeur, Denis Lafaurie.

La saison 2018/2019 qui s’annonce au Cratère Théâtre a été dévoilée le 11 juin.

Devant une salle absolument comble, le directeur a décliné les quelque 50 spectacles qui seront proposés tout au long de l’année.

Comme de coutume, le Cratère a appuyé sa programmation sur trois piliers que sont le théâtre, la danse et la musique. Chaque discipline est déclinée de façon grave ou humoristique, mais toujours avec une très haute exigence de qualité.

Musique : Les Wriggles, Anne Sylvestre, Benjamin Biolay, …

Côté musique on retiendra notamment la venue du Grand Imperial Orchestra qui jouera vendredi 28 et samedi 29 septembre.
Mais aussi Les Wriggles les 12 et 13 octobre. Sans oublier Anne Sylvestre qui, le 14 décembre, viendra fêter 60 ans de chanson, ou encore Benjamin Biolay et Melvil Poupaud qui proposeront le 1er février un spectacle mêlant musque et cinéma, intitulé Songbook.

Théâtre : Lionnel Astier à domicile

Côté théâtre, là aussi, la palette est riche. Les temps forts : les 16, 17 et 18 octobre, Crime et châtiment, de Dostoievki, par la compagnie Machine Théâtre qui achèvera à cette occasion trois année de collaboration avec le Cratère avant de céder sa place à Guillaume Séverac-Schmitz, qui créera La Duchesse d’Amalfi (23, 24 et 25 janvier 2019).

Par ailleurs, il faudra être très réactif pour obtenir une place afin d’assister le 21, le 22 ou le 23 février 2019 à la pièce Deux mensonges et une vérité, interprétée par Frédéric Bouraly et l’Alésien Lionnel Astier, mis en scène par Jean-Luc Moreau.

Les éternels Jeux de l’amour et du hasard, de Marivaux, proposés per Benoit Lambert du 12 au 16 février, constitueront aussi un moment de choix.

Danse : une programmation éclectique

Enfin, la danse a aussi ses lettres de noblesse au Cratère avec des spectacles lourds de sens comme We love arabs, de la chorégraphe israélienne Hillel Kogan. Ou des représentations pleines de surprise, comme avec le duo mA, interprété par Satchi Noro et sa fille Yumi Rigout, les 13 et 14 février 2019.

Et bien sûr, n’oublions pas la compagnie de Bianca Li qui tirera le rideau de la saison le 24 mai 2019 avec Solstice.

Étonnante, ébouriffante, décalée ou créative, la programmation du Cratère réserve encore pas mal de surprises et de magie au public tout au long des quelque 141 dates à cocher sur l’agenda culturel d’Alès Agglomération.

/ Mots-clés :