ALES.FR

Tourisme

Vestige de l’ère minière locale, la Mine Témoin d’Alès rouvre ses portes le 11 juillet

Totalement restaurée et réaménagée, la Mine Témoin présente plus de deux siècles d’évolution des technologies minières. Dès cet été, des visites théâtralisées sont également proposées pour illustrer le quotidien des mineurs cévenols.

Ils étaient là, les anciens mineurs de La Grand-Combe et de Rochebelle, lors de l’avant-première visite de la Mine Témoin le 7 juillet. La Ville d’Alès et l’Agglomération ne tournent pas le dos à leur passé minier. La mémoire de l’ère des houillères est encore vivante : par ses anciens mineurs certes, mais également son crassier du mont Ricateau, ses puits ou sa Mine Témoin. Ce patrimoine industriel est le phare de l’identité alésienne. Ces vestiges sont les témoins de l’âge d’or du bassin. Le site rouvre au public à partir du 11 juillet.

Un patrimoine industriel porteur de plus-value économique et touristique

« Ce n’est pas par plaisir que nous avons dû fermer ce site en 2014, mais pour des raisons de sécurité. Les sols étant désormais stabilisés, nous avons restauré cet emblème de l’époque des mines pour l’ouvrir au public dès cet été », a déclaré Max Roustan, maire d’Alès, aux côtés de son premier adjoint Christophe Rivenq, et de Patrick Malavieille, maire de La Grand-Combe qui a relevé en substance : « Nos deux communes sœurs détiennent un important patrimoine minier, porteur d’une mémoire qui donne une plus-value considérable à notre territoire. En ces temps où l’économie locale a souffert, il est bon de rappeler que l’offre culturelle et patrimoniale d’un territoire est directement liée à son économie et à son tourisme ».

Deux siècles d’évolution des techniques minières

Ouvrage d’art minier exceptionnel en France, la Mine Témoin n’est pas une reconstitution, mais bien un outil d’apprentissage, une mine-école, où les apprentis-mineurs sont venus par centaines de 1945 à 1968.
« Dans la Mine Témoin d’Alès, plus de deux siècles d’évolution technologique minière sont représentés. Les élèves apprenaient toutes les techniques d’extraction, car toutes les mines n’utilisaient pas les mêmes technologies minières », indique Marion Durand, directrice de l’Office Cévennes Tourisme.

Visite traditionnelle

Commentés de bout en bout, les 700 mètres de galeries témoignent d’un siècle d’activité minière, industrielle et sociale. Une approche réelle du monde de la mine qui plonge les visiteurs dans le quotidien des “gueules noires” d’autrefois.

En nocturne, tous les mercredis jusqu’au 19 août

Pour une approche nouvelle de l’histoire minière cévenole, la Mine Témoin d’Alès propose des visites nocturnes animées. Un voyage dans le temps appuyé par la vidéo et la présence de comédiens. Réservation obligatoire.

Pass “Sites miniers d’Alès Agglomération”

La Mine Témoin d’Alès et la Maison du Mineur de La Grand-Combe se sont associées pour vous offrir un Pass (visites classiques et nocturnes) afin de découvrir les deux sites phares consacrés aux houillères sur le bassin alésien.
Pour une place achetée dans l’un des deux sites, le deuxième ticket est à tarif réduit.

La Mine Témoin invite donc le visiteur à un voyage dans le temps. Un temps aujourd’hui révolu dont la scénographie des lieux, totalement rénovés avant l’été, met en lumière les terribles conditions de vie et de travail des ouvriers de la mine.

Bienvenue à 400 mètres de profondeur !

Après vous être muni d’un casque sur le carreau de la mine, la visite débute dans la “cage” et par la descente en quelques secondes à 400 mètres de profondeur au cœur de la montagne. Si la descente est factice, l’ambiance est bien présente : bruit, odeur, température (entre 13 °C et 17 °C), le guide vous rappelle que dans les véritables mines, les conditions étaient bien plus rudes. Bruit assourdissant des machines, température à 55 °C, largeur et hauteur des galeries réduites où les hommes travaillaient au coude à coude, parfois couchés, nus, extrayant le charbon dans des galeries d’à peine 80 cm de haut…

À l’entrée de la galerie, Sainte-Barbe, la patronne des mineurs, vous accueille dans le plus grand réseau naturel visitable de France. Ses 700 mètres de galeries se parcourent en une heure. La visite guidée vous amène sous les boisages de soutènement des galeries, en bois ou en fer. Ils étaient l’œuvre des plus anciens mineurs, les plus expérimentés. « Ici, un mineur apprenait un seul métier, car chaque métier était très spécifique », précise Benjamin Gay, le guide.

Tout au long des galeries, le visiteur découvre le langage, les noms et surnoms des hommes, le matériel utilisé dans les mines, … Une impressionnante et passionnante plongée dans l’univers des “gueules noires”.

Tarifs

  • Visites en journée :
    – Adulte : 9€
    – 13/18 ans : 6,50 €
    – 6/12 ans : 5,50 €
    – moins de 6 ans : gratuit

  • Visites nocturnes :
    – Adulte : 14 €
    – 13/18 ans : 7,50 €
    – 6/12 ans : 6,50 €
    – Moins de 6 ans : gratuit

  • Pass “Sites miniers” :
    – Tarif réduit Mine Témoin : 5,50 €
    – Tarif réduit Maison du Mineur : 4 €
    – Pass Nocturne (visite animée Mine Témoin et Jeudis du Puits) : 15 €
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Mine Témoin

Adresse
Chemin de la Cité Sainte-Marie, 30100 Alès

Horaires
Visites du mercredi au dimanche, de 10h à 19h
Départ de la dernière visite à 17h30

Téléphone
04 66 30 45 15

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : , ,

FERMER