ALES.FR

Économie

Un parrainage pour les “seniors” en recherche d’emploi

Sur Alès Agglomération, des entreprises, inscrites dans une démarche de responsabilité sociétale, ouvrent leur porte aux seniors en recherche d’emploi afin de les aider à sortir de leur isolement et reprendre confiance en eux.

Parmi les clubs d’entreprises, souvent orientés “Business”, FACE Gard, membre de la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), reconnue d’utilité publique depuis 1994, se détache des autres. La fondation comme ses entités sur tout le territoire français ont fait de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) leur fer de lance.

« FACE Gard est un réseau de 250 entreprises gardoises et reçoit l’aide financière d’une centaine d’entre elles. Notre club d’entreprises a été créé en partenariat avec les collectivités territoriales et agit dans les trois principaux bassins d’emplois du département : Nîmes, Alès et Bagnols-sur-Cèze », a indiqué Marie Cambon, cheffe de projet.

10 parrains et 10 filleuls, main dans la main

Le 6 février, FACE Gard, en partenariat avec le groupe AG2R La Mondiale, a lancé une action de parrainage pour l’accompagnement de dix personnes de 45 ans et plus, les “seniors” des entreprises. 

Cette rencontre a donné lieu à une session de speed dating afin que les dix filleul(e)s trouvent leur parrain ou marraine. « Le programme comprend, durant six mois, une participation des personnes aidées à des ateliers collectifs et individuels avec Face Gard, ainsi que des rendez-vous réguliers avec leur parrain au sein de son entreprise », a décrypté Marie Cambon. 

Cette première journée de rencontre avec les parrains et marraines a eu lieu dans les locaux d’Arcadie, à Méjannes-lès-Alès.

Un retour vers l’emploi efficace

« Arcadie s’est engagée depuis 2014 dans une politique de RSE d’une manière tout à fait naturelle, car cette philosophie est dans l’ADN même de l’entreprise », assure Abdesselam El Mezzouze, directeur administratif et financier d’Arcadie. 

FACE Gard et parrains/marraines vont donc se partager la délicate tâche de donner aux bénéficiaires de cette action tous les outils et les pistes pour se mettre sur le chemin de l’emploi. « Depuis cinq ans, toutes les personnes qui sont allées jusqu’au bout du programme ont retrouvé un emploi », soutient Marie Cambon.

Une remise en question nécessaire et bénéfique

« Les personnes que nous accueillons doivent passer par une remise en question d’eux-mêmes, parfois de leur parcours. Ce n’est pas facile. Notre rôle, en tant que parrain, est de sentir la “tension dynamique” qui va permettre à la personne de poursuivre sa vie, certes se positionner sur un emploi qui lui convient, mais au-delà du travail, de continuer son parcours de vie de façon sereine », ajoute Abdesselam El Mezzouze.

Et Mylvia Roumieux, 55 ans, de confirmer : « Je suis en recherche d’emploi depuis deux ans. J’étais hôtesse d’accueil dans la grande distribution, mais aujourd’hui, je souhaite me reconvertir. Je trouve que le manque de confiance en soi est sans doute ce qui est le plus handicapant. Mais j’ai trouvé mon parrain (Abdesselam, ndlr). Cette aide est très positive, mentalement mais aussi dans la manière de percevoir ce que sera demain. »

Et aussi

  • Depuis 2009, 477 bénéficiaires dits “seniors” (45 ans et plus) ont été accompagnés par FACE Gard.
  • Les entreprises engagées sur cette action : Arcadie, CMR Racing, Décathlon Alès, Menway Emploi, Pôle Emploi, Riscrises, Statea Coaching, Venier Rénovation et Well Job.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Face gard

FACE Gard, club d’entreprises gardoises créé en 2009 à l’initiative d’un club d’entrepreneurs gardois et du Conseil Général.

/ Mots-clés : ,