ALES.FR

Sports et loisirs

Un parcours de vélo-rail ouvre sur l’Agglo

À partir du 9 février, le public peut pédaler sur un tronçon de 6,2 km de voie ferrée, entre les gares de Thoiras et Générargues.

Qui n’a jamais fait un tour de rosalie à la mer ? Le vélo-rail fonctionne sur le même principe… mais sur des rails, en pleine nature, extirpé de la circulation routière.

À l’avant, deux places sont réservées à ceux qui pédalent. À l’arrière, trois places permettent d’embarquer les amis ou les enfants, même les plus jeunes (à partir de 1 an) puisque les sièges peuvent être équipés de porte-bébés.

« C’est une nouvelle activité, familiale qui plus est, idéale pour découvrir nos paysages sous un jour complètement différent », se réjouit Caroline Barbier, la responsable de “Vélorail des Cévennes” qui, en accord avec le Train à Vapeur des Cévennes, peut proposer un parcours sur une ligne touristique exceptionnelle, au cœur de la vallée des Gardons.

3 viaducs et 2 tunnels

Au rythme d’un pédalage tranquille, le public emprunte en effet 6,2 km de la célèbre voie ferrée reliant Saint-Jean-du-Gard à Anduze, faisant voyager quelque 130 000 touristes chaque année à bord de locomotives à vapeur.

« Au départ de la gare de Thoiras et à destination de celle de Générargues, que personne ne connaît puisque le Train à Vapeur des Cévennes ne s’y arrête pas, nous proposons un aller-retour sur le plus beau tronçon de la ligne, qui emprunte trois viaducs et deux tunnels taillés dans la roche calcaire, présente Caroline Barbier. La vue est imprenable ! J’ai personnellement un coup de coeur pour le Mescladou, où se rejoignent les Gardons de Saint-Jean et de Mialet… Ce sont des paysages qui ne sont pas visibles depuis les routes et que l’on apprécie vraiment grâce à la “lenteur” du vélo-rail ». Un parcours plat, adapté à tous et qui s’effectue en un peu moins de deux heures.

Le 4e vélo-rail d’Occitanie

“Vélorail des Cévennes” développe sur Alès Agglomération un concept d’écotourisme original et peu répandu : seulement trois autres infrastructures de la sorte sont ouvertes en Occitanie (sur le Larzac, à Saint-Thibery et à Nogaro) et une autre en Ardèche (à Boucieu-le-Roi).« Trouver une voie ferrée à exploiter est compliqué. D’autant que la tendance est plutôt au démantèlement pour aménager des voies vertes… ».

L’activité de pleine nature naissante, pour laquelle quatre emplois sont créés, séduit bien entendu les élus locaux : « Cela permet d’amplifier la dynamique touristique dans la vallée des Gardons qui est grosso modo cantonnée entre les mois d’avril et de novembre, considère Max Roustan, président d’Alès Agglomération. Notre rôle est d’accompagner tous les acteurs à trouver des synergies pour, au final, promouvoir la “destination Cévennes” ».

En pratique

  • Ouverture le 9 février,
  • Départs en gare de Thoiras, lieu-dit “La Plaine”,
  • Tarifs : 12 € adultes et ados (13-17 ans), 8 € enfants (5-12 ans), gratuit pour les moins de 5 ans,
  • Horaires : 2 départs en basse saison à 10h55 et 14h35, 4 départs en haute saison à 8h55, 10h55, 13h55 et 15h55,
  • Restaurant “L’entre deux gares” ouvert à Thoiras et tables de pique-nique à disposition,
  • Réservation en ligne et paiement sur place.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vélo-rail des Cévennes

Adresse
Gare de Thoiras, La plaine,
30140 Thoiras

Téléphone
07 66 87 00 66

Plus d'infos

Retrouvez toute l’actualité du Vélo-rail sur la page Facebook

/ Mots-clés : ,

FERMER