ALES.FR

Économie

Territoires d’industrie : l’Agglo est « dans le cœur de cible »

Plusieurs projets industriels d’entreprises locales pourraient être subventionnés par l’Etat d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’a annoncé Guillaume Basset, directeur du programme national “Territoires d’industrie”, en visite sur Alès Agglomération le 21 septembre.

« On sent ici une envie d’industrie, une envie d’aller de l’avant. » Guillaume Basset, directeur du programme national “Territoires d’industrie”, s’est montré impressionné par l’énergie des entreprises industrielles du bassin alésien et par la synergie de tous les acteurs économiques.

Labellisé “Territoire d’industrie” en 2018 parmi 147 en France, Alès Agglomération a signé en décembre 2019 un contrat avec l’Etat et la Région recensant 10 projets industriels (nouveaux bâtiments, nouveau process, formation du personnel, etc.) de nature à être aidés financièrement par l’Etat, avec des subventions allant jusqu’à 80 %.

Entrer dans les 100 projets financés en 2020

Parmi ces entreprises, Capelle, SD Tech et Ergosanté, visitées le 21 septembre ont montré à Guillaume Basset que leur projet était « mature », condition indispensable pour entrer dans les 100 projets nationaux qui seront financés d’ici fin 2020. Les dirigeants n’ont pas caché qu’ils attendaient impatiemment d’entrer dans le concret des aides promises depuis dix mois… « On compte sur vous, a relayé Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération. Il faut débloquer les projets à l’arrêt faute de financement ».
En retour, Guillaume Basset a salué la qualité « des très beaux projets alésiens, très divers et concrets ». Et de rassurer : « Vous êtes dans le cœur de cible ».

Il a rappelé que le Gouvernement avait inclus les territoires d’industrie dans le cadre du Plan de relance post-Covid. 400 millions seront dédiés à l’industrie et Guillaume Basset fait actuellement le tour de France pour identifier les projets d’investissement industriels pertinents et prêts à être financés.

300 emplois à la clé

La décision quant aux heureux élus sera prise pour 2020 d’ici le mois de novembre et d’autres vagues de lauréats seront ensuite annoncées en 2021 et 2022. Ce qui permettra aux dix projets alésiens d’avoir leur chance. « Il y a 30 emplois nouveaux à la clé par projet, dévoile Christophe Rivenq. Soit 300 emplois sur le territoire, ce qui représente un véritable enjeu ».

« Ne les décevez pas ! abonde Fabrice Verdier, conseiller régional. Ici l’éco-système économique fonctionne à merveille, tout le monde travaille ensemble, il faut les encourager ».

Pour les projets élus, il faudra 15 à 25 jours pour instruire le dossier selon le montant de la subvention. « 330 projets sont déjà en instruction en France, a précisé Guillaume Basset. Je suis venu voir ici comment accélérer les projets alésiens ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les 10 projets en lice

Sur les 1 500 projets retenus au niveau national, Alès Agglomération porte 10 projets industriels.
  • “Think et make” de l’IMT Mines Alès (accompagnement des TPE dans la transition numérique)
  • Projets mobility, campus numérique Digit’Alès et extension du Pôle Mécanique pour Alès Agglomération
  • Projet SLab de SGroup
  • Pôle industriel pour Capelle
  • Centre de sécurité micro et nano particules pour SD Tech Nano
  • Outil post-Brexit pour Alès Myriapolis
  • Solution de production de froid pour Schneider Electric
  • Centre de recherche et développement pour ErgoSanté

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : , ,

FERMER