ALES.FR

Culture

Pierre Chapon : du chevalement au chevalet

À l’occasion du 10e anniversaire de la disparition du peintre alésien, le musée du Colombier exposera pendant deux mois, une cinquantaine de ses œuvres.

L’activité minière a profondément marqué le territoire cévenol et ses habitants. Le musée du Colombier l’évoquera à sa façon, à travers un accrochage intitulé ”Pierre Chapon, la mine sur le vif”. À 80 ans révolus, Pierre Chapon, ancien mineur et peintre reconnu, avait décidé de retracer cette épopée dans laquelle l’Homme et les éléments sont intimement liés. Avant de disparaître, Pierre Chapon a fait aux musées alésiens, le don de la série de 120 toiles peintes sur ce thème en seulement trois années.

« Nous avons choisi d’en accrocher une cinquantaine aux cimaises du Colombier. Le choix n’était pas facile et nous avons choisi de suivre une certaine chronologie des scènes évoquées », explique Lætitia Cousin, adjointe de la conservatrice Carole Hyza. Le visiteur pourra tout d’abord observer la façon dont Pierre Chapon retranscrivait les chevalements de mines, qu’il s’agisse d’exploitations cévenoles ou d’autres sites en France.

Une grande soif de lumière

Pierre Chapon, lors des années qu’il avait passées au fond, avait été marqué par les corps au travail, par l’évolution des techniques, mais aussi par la pénibilité ou parfois la dangerosité du métier. Mais il était aussi captivé par l’esprit de solidarité, d’entraide ou d’amitié. Autant d’images qu’il a tout d’abord croquées sur des carnets de notes avant de les sublimer par le pinceau. « Pierre Chapon avait un fort sentiment d’appartenance à la grande famille des mineurs. Cela se ressent beaucoup dans ses œuvres », poursuit Lætitia Cousin.

L’œil de l’artiste avait également été marqué par l’obscurité du fond. Avide de lumière il en a marqué l’ensemble de ses toiles, comme pour conjurer la noirceur de la pénombre du fond.

Plus que le travail d’un artiste, cet accrochage des œuvres de Pierre Chapon permet de ressentir par l’art pictural et ses émotions, l’histoire d’un territoire et de ses habitants. Afin de permettre au public de mieux s’en imprégner, le musée a choisi de présenter à côté des toiles, quelques déclarations faites par l’artiste au sujet de son travail.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

“Pierre Chapon, la mine sur le vif”

Adresse
Musée du Colombier, rue Jean Mayodon, 30100 Alès

Horaires
Ouvert tous les jours de 14h à 18h en décembre et de 14h à 17h, à partir du 1er janvier. Gratuit.

Téléphone
04 66 86 30 40

Du 2 décembre au 2 février.
Vernissage vendredi 6 décembre à 18h.

/ Mots-clés : , ,

FERMER