ALES.FR

Vie quotidienne

Nouvelle formation : devenez mécano des vieilles autos

Nouveau : le CFA d’Alès ouvre un cursus de spécialisation dans la réparation des véhicules anciens et historiques. Une formation diplômante, dispensée dans seulement quatre établissements en France. Les inscriptions viennent d’ouvrir.

Si une voiture moderne se dépanne, une voiture ancienne se répare… Au Centre de Formation des Apprentis (CFA) des Prés-Rasclaux, à Alès, la mécanique automobile s’apprend par un cursus classique (CAP, Mention Complémentaire), mais ne bénéficiait pas d’un parcours de spécialisation diplômant. À partir de janvier 2021, un Certificat de qualification professionnelle “Mécanicien – réparateur de véhicules anciens et historiques” sera ouvert. Seuls quatre établissements ont reçu en France l’autorisation de proposer cette formation reconnue par l’État (Argenteuil, Lyon, Arras et Alès).

Un fort besoin de recrutement

« Les professionnels de la restauration automobile ont besoin de recruter, que ce soit pour développer leur activité ou pour transmettre leur savoir-faire qui devient rare (1) », assure Nathalie Rivenq, chargée du développement de la formation en alternance sur le bassin alésien, qui a dirigé un audit auprès des entreprises d’Occitanie pour recenser leurs besoins. « Des chefs d’entreprise ont un carnet de commandes plein sur douze à vingt-quatre mois… » Un rapport de la Fédération française des Véhicules d’Époque corrobore ces témoignages en soulignant qu’au moins 20 000 emplois directs reposeraient sur les 800 000 véhicules anciens des Français (1,5 % des voitures en circulation).

14 mois de formation

Le Certificat de qualification professionnelle (CQP) “Mécanicien – réparateur de véhicules anciens et historiques” est ouvert aux mécaniciens (CAP “Maintenance des véhicules automobiles” minimum), mais sans limite d’âge. « C’est un vrai parcours de spécialisation, en contrat de professionnalisation », décrit José Branco, responsable de Programmes au CFA d’Alès. Durant 14 mois (681 heures de formation), les apprenants alterneront l’immersion en entreprise et les cours dans les ateliers du CFA des Prés-Rasclaux. « Nous avons recruté quatre formateurs spécialisés et nous avons complété l’équipement des ateliers avec le soutien des professionnels », précise José Branco. Car ces derniers, pour la plupart, sont impatients de voir arriver les apprenants qui n’auront donc pas de mal à trouver un employeur : « Nous facilitons les mises en relation et nous travaillons notamment avec l’Agence de développement Alès Myriapolis qui a structuré une filière “véhicules historiques” sur le Pôle Mécanique », explique Nathalie Rivenq. Les chefs d’entreprises peuvent également bénéficier de primes à l’embauche pouvant aller jusqu’à 10 000 €.

Assurément porteuse en termes d’emploi et de savoir-faire, cette filière d’excellence “véhicules anciens et historiques” pourrait bientôt être complétée au CFA d’Alès par un cursus “carrosseries anciennes”. « Nous sommes déjà positionnés pour remplir les critères d’éligibilité à cet enseignement… », confie José Branco. La CCI du Gard démontre ainsi sa forte volonté de poursuivre le développement du CFA d’Alès.

1 – En 2025, plus de la moitié des professionnels du secteur de la voiture ancienne auront dépassé l’âge de la retraite.

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : , , ,