ALES.FR

Vie publique

Max Roustan : « Les élus de l’Agglo comprennent le mouvement des “gilets jaunes” »

Le président d’Alès Agglomération a profité du Conseil communautaire du 13 décembre pour affirmer sa position à travers un vœu que les 113 élus ont voté à l’unanimité. Deux représentants du mouvement des “gilets jaunes” ont ensuite pris la parole.

Le mouvement des “gilets jaunes” qui s’est installé dans tout le pays réclame l’attention des élus de tous bords.

Max Roustan, président d’Alès Agglomération, y est bien entendu sensible et a profité du Conseil communautaire du 13 décembre pour affirmer sa position et celle des élus communautaires. À cette occasion, il a fait preuve d’une solidarité sans équivoque.

« Élus d’Alès Agglomération, nous connaissons depuis longtemps les difficultés que rencontrent nombre de nos concitoyens dans leur vie quotidienne. Ces problématiques sont au cœur des choix politiques que nous avons faits sur ce territoire depuis de nombreuses années.
Le projet de territoire d’Alès Agglomération, adopté à l’unanimité par les élus des 73 communes siégeant au conseil de communauté, fait du développement économique son axe central, un développement économique harmonieux garantissant une qualité de vie à ses habitants afin qu’ils puissent vivre dignement des fruits de leur travail et jouissent d’une perspective de progrès. À ce titre, les élus d’Alès Agglomération comprennent le mouvement qui se dessine en France depuis quelques semaines, un mouvement qui prend avant tout ses racines dans le déclassement d’une partie de nos concitoyens qui ne peuvent aujourd’hui ni boucler leurs fins de mois ni encore moins transmettre à leurs enfants la perspective d’une vie meilleure. »

Un vœu voté à l’unanimité par les élus de l’Agglo

À travers son intervention, Max Roustan a ainsi replacé l’action menée localement par les élus d’Alès Agglomération à 50 communes (de 2013 à 2016), puis à 73 communes (depuis 2017). Mais il a également formulé un vœu qui a été voté à l’unanimité par les membres du Conseil communautaire :
« Les élus d’Alès Agglomération demandent solennellement à Monsieur Emmanuel Macron, président de la République, de prendre de toute urgence les mesures qui s’imposent pour répondre à ces colères. Ils lui demandent également de rendre aux collectivités territoriales toute leur autonomie, ainsi que les moyens financiers qui leur ont été confisqués ces dernières années. C’est une condition indispensable pour nous permettre d’accompagner les mesures annoncées, au plus près du terrain et ainsi d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens dans le cadre de la concertation proposée. »

Si la cause des “gilets jaunes” semble juste aux yeux des élus de l’Agglo, ceux-ci déplorent malgré tout les conséquences graves sur la vie économique locale. Un corollaire d’autant plus dramatique que tardent à arriver des réponses du sommet de l’État.
« Aujourd’hui, la souffrance de nos concitoyens ajoute à la souffrance de notre territoire. En raison de ce conflit, des dizaines d’entreprises sont en grave difficulté. Certaines sont au bord du dépôt de bilan. En quelques jours, plus de 2 600 salariés de l’agglomération sont au chômage technique, qui concerne le plus souvent des femmes et des hommes dans une situation précaire.
[…]
Il est également grand temps que cessent les violences inacceptables qui émaillent la vie de notre Nation depuis plusieurs semaines, ainsi que les blocages de l’appareil économique du territoire. »

Les “gilets jaunes” prennent la parole

Céline Sagniac et Henri Gouny ont ensuite pris la parole. Les deux représentants du mouvement des “gilets jaunes” ont pu exprimer leur position et leurs revendications. Ils ont notamment indiqué que le temps du blocage pur et simple de l’appareil économique n’était plus pertinent : « Notre manifestation doit maintenant prendre une forme nouvelle où la vie économique et le commerce local doivent retrouver toute leur force pour la satisfaction de l’ensemble de la population. » Leur intervention a été applaudie par l’assemblée.
Les élus de l’Agglo ont ensuite déroulé les points à l’ordre du jour du Conseil communautaire.

/ Mots-clés : ,