ALES.FR

Santé et solidarité

L’ophtalmologie se restructure à la clinique Bonnefon d’Alès

Avec quatre spécialistes de plus, l’équipe d’ophtalmologie se restructure dans la clinique de l’avenue Carnot. Elle compte désormais sept chirurgiens travaillant sur des plateaux techniques de dernière génération et permettant d’assurer la détection précoce et fiable des diverses pathologies rétiniennes ou cornéennes.

La récente installation de deux cabinets supplémentaires d’ophtalmologie à la clinique Bonnefon est une véritable bouffée d’oxygène pour le bassin alésien dont la pénurie de personnel dans cette spécialité était criante depuis plusieurs années. L’établissement de santé enregistre l’arrivée de quatre chirurgiens et de leurs orthoptistes, spécialistes des examens de pré-consultation et de rééducation oculaire. « À travers ce recrutement, notre objectif est de réduire le “taux de fuite” des patients qui sont pris en charge en dehors du territoire cévenol et même parfois hors du département », indique Olivier Bougette, directeur de la clinique Bonnefon.

Une détection précoce des pathologies rétiniennes et cornéennes

Les sept chirurgiens ont désormais accès au bloc opératoire et au service de soins externes permettant une prise en charge optimale de leurs patients.
Ces nouveaux centres d’ophtalmologie sont dotés de plateaux techniques de dernière génération et offrent une prise en charge complète : prévention, diagnostic, intervention et rééducation.
Entre échographe oculaire, lasers (lire ci-dessous) ou encore topographe cornéen, les praticiens disposent d’une technologie de pointe pour assurer la détection précoce et fiable des diverses pathologies rétiniennes ou cornéennes.

La chirurgie réfractive arrive sur Alès

Les premières sessions de chirurgie réfractive ont eu lieu à la clinique Bonnefon en début d’année. Cette chirurgie, encore assez rare, est un traitement des défauts visuels tels que la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme ou la presbytie par deux types de chirurgies : un traitement laser qui a pour cible la cornée et la chirurgie intra-oculaire qui consiste par la mise en place d’un implant. Le choix entre ces deux techniques est établi selon l’importance de l’amétropie, de l’âge du patient et de la présence d’une maladie cornéenne.

Le traitement laser vise à aplanir ou incurver la cornée en fonction du défaut visuel à corriger et se réalise en externe, sous anesthésie locale. Cette procédure très rapide (5 minutes par œil) est totalement assistée par ordinateur pour la sécurité du geste. La mise en place d’un implant intra-oculaire demande une hospitalisation en ambulatoire. Selon l’âge du patient et les modalités chirurgicales, le spécialiste vous propose une anesthésie locale ou générale.

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : , ,