ALES.FR

Sports et loisirs

L’OAC mise sur les jeunes

Le club de foot historique du bassin cévenol a mis en place un programme très structuré afin d’encadrer ses joueurs dès le plus jeune âge.

Avec quelque 250 jeunes footballeurs de 6 à 18 ans foulant les pelouses, chaque semaine, sous le maillot bleu et blanc, l’OAC fait honneur à son label de club formateur. « Nous “investissons” dans la jeunesse avec pour objectif, dans l’avenir, de fournir régulièrement de nouvelles recrues à l’équipe 1 des seniors », explique William Knoll responsable du pôle Jeunes.

En collaboration avec Jean-Marie Pasqualetti, directeur sportif de l’OAC, William Knoll a choisi, il y a déjà huit ans, de se lancer dans cette aventure. « Au bout de trois ans, nous avons pu faire évoluer du District à la Ligue, les joueurs des catégories U10 jusqu’aux U13 », se félicite le dirigeant. Pour atteindre ce résultat, l’OAC a beaucoup investi en recrutant pas moins de 19 éducateurs, « tous diplômés et souvent riches d’un parcours de footballeur de haut niveau à l’instar de Julien Ritas qui s’occupe des U12 », insiste William Knoll.

Inculquer des valeurs chez les jeunes

Mais au-delà de la compétition, des ateliers techniques, du travail physique et de la préparation des matches, l’OAC veut aussi entretenir chez les jeunes les valeurs qui lui sont chères : humilité, respect et persévérance. L’encadrement de l’OAC y travaille sans relâche. « Nous représentons notre club et notre ville. Et nous nous devons d’être irréprochables sur le terrain, comme en dehors », commente le responsable  Jeunes.

Le club adhère également au PEF (Programme éducatif fédéral) soutenu par la Fédération Française de Football. Un programme dont le but est de valoriser auprès des jeunes joueurs les notions de plaisir, de respect, d’engagement, de tolérance et de solidarité.

L’ouverture sur le monde

L’OAC souhaite aussi ouvrir ses équipes à la société qui les entoure en s’appuyant sur des activités extérieures. « Nos jeunes participent à des opérations comme la course aux déchets organisée par Alès Agglo, ou suivent une formation de premiers secours avec les sapeurs-pompiers ».

Pour parfaire sa mission éducative, le club alésien exerce également un droit de regard sur les résultats scolaires de chaque jeune joueur. « En décembre, nous les recevons de façon individuelle pour parler de l’école, bulletin scolaire à l’appui. Si nous détectons des lacunes chez un joueur, nous transformons l’un de ses trois entraînements hebdomadaires en soutien scolaire », assure William Knoll.

/ Mots-clés : ,

FERMER