ALES.FR

Tourisme

Les travaux de restauration de la Mine Témoin ont commencé

Remis en état à l’initiative de la municipalité, l’équipement touristique alésien ré-ouvrira en juillet 2020.

Fermée depuis 2014, la Mine Témoin va de nouveau accueillir les gens du cru et les touristes l’été prochain. Voilà une bonne nouvelle pour le tourisme local, qui va de pair avec la réouverture de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste début mars.

La Mine Témoin avait fermé en raison d’infiltrations d’eau importantes, suite aux pluies abondantes de l’automne 2014, qui avaient conduit à des affaissements de certaines galeries et à quelques éboulements. Les travaux de remise en état ne pouvaient pas être engagés dans la mesure où le terrain restait instable. « Les dernières analyses du bureau d’études Confolent ont montré que les sols au-dessus de la Mine étaient stabilisés, explique le maire d’Alès. De ce fait, nous avons pu lancer les travaux de confortement des galeries ». D’un montant de 200 000 euros, ces travaux menés par la société Scaic permettront la réouverture du site en juillet 2020.

En liaison avec la Maison du Mineur

« Dans les meilleures années, la Mine Témoin a accueilli entre 35 000 et 40 000 personnes, note Marion Durand, directrice de Cévennes tourisme. C’est un flux de public relativement important, d’autant que nous pourrons faire un pass entre la Maison du Mineur, à La Grand-Combe, et la Mine Témoin d’Alès, deux équipements dorénavant gérés par Alès Agglomération ».

Surtout la Mine Témoin, mine-école créée en 1945 par l’Ecole des Mines pour former des apprentis mineurs, est un élément phare de l’identité alésienne et de son histoire houillère. Elle comporte 700 mètres de galeries, le plus grand réseau visitable de France.

/ Mots-clés : , , ,

FERMER