ALES.FR

Festivités

Les Jeudis du Puits, les Gueules Noires en pleine lumière

Ce spectacle, donné sur le carreau du Puits Ricard à La Grand-Combe, est le symbole du regain d’intérêt que suscite ce lieu touristique chargé d’histoire.

25 juillet mais aussi 1er, 8 et 15 août : quatre dates « pour renouer avec la fabuleuse histoire de la mine », comme l’indique Max Roustan, président d’Alès Agglomération, en dévoilant le programme des prochains “Jeudis du Puits”.

Ce spectacle son et lumière retrace, avec une foule de détails et beaucoup d’émotion, le dur labeur du sous-sol mais aussi la vie de milliers de familles cévenoles, dont l’essentiel des revenus provenait du charbon.

En effet, cette année, le spectacle réalisé par Philippe Rota rajoute des tranches de vie tirées hors de la mine. Comme pour montrer l’étendue de l’emprise de cette activité sur le bassin cévenol. « Nous avons beaucoup écouté les récits des habitants du pays pour tenter de retranscrire au mieux, les différentes époques traversées par l’exploitation minière en Cévennes », explique Jean-Michel Bayard, interprète et dialoguiste, qui s’est aussi appuyé sur les conseils de l’association des Amis du Musée du Mineur.

10 000 visiteurs à la Maison du Mineur

Ce spectacle fait de “tranches de vie” des Gueules Noires et de leurs familles, constitue un moment fort du calendrier du Puits Ricard. Adossé à la Maison du Mineur, depuis quelques années, un regain d’intérêt.

Le nombre des visites annuelles est en effet passé de 3 000 à près de 10 000 en l’espace de trois ans. « Je remercie les services d’Alès Agglomération et son président Max Roustan pour l’impulsion positive donnée à ce lieu cher aux Grands-Combiens », reconnaissait d’ailleur, Patrick Malavieille, maire de La Grand-Combe. Avant d’ajouter avec un brin de malice : « Trois ans après la fusion des collectivités, j’emprunterai cette phrase tirée du répertoire de Piaf pour dire “Non, je ne regrette rien” ».

Dans un contexte difficile, « malgré les contraintes budgétaires qu’on nous impose, nous arrivons à tenir bon sur les quatre piliers essentiels pour l’équilibre de notre territoire que sont l’économie, le bien être, le sport et la culture », répondait Max Roustan, très attaché à l’histoire minière du territoire.

À la recherche de figurants

L’association Luminagora recherche des figurants de tous âges, pour participer au spectacle. Seule condition requise, être disponible les soirs de spectacle, mais également le 24 juillet, pour la répétition.

Pour postuler, contacter Philippe Rota au 06 12 04 26 06

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

Plus d'infos

Maison du Mineur
Vallée Ricard, rue Victor Fumat, La Grand-Combe

Horaires
Les 25 juillet et 1er, 8 et 15 août à 22h

Tarifs
5 €, gratuit pour les moins de 6 ans

Téléphone
04 66 34 28 93

/ Mots-clés : , , ,