ALES.FR

Festivités

Le Pôle Mécanique : un projet, une réalisation

Conçu par la Ville d’Alès dès 1995, réalisé à partir de 1999, ce site est le premier en France dédié aux activités industrielles des secteurs auto et moto. En vingt ans, le Pôle Mécanique Alès-Cévennes a acquis une renommée internationale et compte comme l’un des quatre sites dédiés aux sports mécaniques faisant référence en France.

Juin 1995, Max Roustan est élu maire d’Alès. Tout juste arrivé aux commandes de la Ville, il n’a qu’un objectif : lancer la reconversion de l’ancien bassin minier et créer de l’emploi. L’idée d’un Pôle industriel tourné vers la mécanique sportive est audacieuse, folle pour certains.

Et tout va très vite : un groupe de travail spécifique est mis en place, des coups de crayon esquissent les tracés des pistes, le Fonds européen d’industrialisation du bassin alésien et l’État sont sollicités pour financer ce projet de 95 millions de francs, puis les engins arrivent au Vallon de Fontanes (Saint-Martin-de-Valgalgues) dès novembre 1998 pour terrasser les dix premiers hectares et déplacer 140 000 m3 de terre.

Un outil industriel au service des entreprises

En lieu et place de l’ancienne friche minière naît ainsi en juillet 1999 le Pôle Mécanique avec la livraison du circuit kart, puis un an plus tard de la route d’essais rallye et enfin, au printemps 2002, du circuit vitesse. 

« Chaque circuit a été inauguré en même temps que des bâtiments industriels à proximité, de sorte que ces circuits servent d’outils de développement aux entreprises », retrace Max Roustan, toujours maire d’Alès et aujourd’hui également président d’Alès Agglomération. “Un outil industriel au service des entreprises”, c’était d’ailleurs le premier slogan retenu pour le Pôle Mécanique…

Un site unique en Europe

Le Pôle Mécanique a été la première pépinière d’entreprises de France construite autour de circuits… « Il est devenu, en l’espace de quelques années seulement, un site unique en Europe et le fleuron industriel de toute la région », appuie Patrick Cathelineau, chargé de mission stratégique à l’Agglo qui était déjà présent au début des années 2000.

Dès le début, les pistes sont louées, les bâtiments construits sont occupés et la forte demande d’implantation sur le Pôle incite l’Agglo à construire de nouvelles tranches d’ateliers. Autour de cet équipement original s’est développée au fil du temps une filière économique qui compte aujourd’hui cent entreprises pour mille emplois directs et induits dans le secteur auto-moto et la sous-traitance industrielle.

Une véritable réussite économique qui vaut au Pôle Mécanique Alès-Cévennes d’être reconnu comme exemplaire par l’État en étant labellisé “Système Productif Local” depuis 2004.

De la nécessité de se réinventer

Le Pôle Mécanique a toujours su évoluer. Construit pour générer de l’activité économique, il a également été le théâtre de grandes manifestations sportives permettant d’attirer des médias internationaux et ainsi d’étendre sa notoriété. Il s’est également accommodé de la démocratisation des sports mécaniques (notamment les initiations au pilotage) en développant une large offre de loisirs.

À l’orée de sa deuxième décennie, le Pôle Mécanique continue de se réinventer en pariant sur la mobilité durable : « Notre développement s’articule autour de nouvelles filières, comme les véhicules décarbonés, la sécurité routière et la restauration de véhicules anciens », défend Jérémy Marin-Cudraz, le directeur du Pôle Mécanique.

Pour accompagner cette mutation, Alès Agglomération poursuit l’aménagement de nouveaux bâtiments, aujourd’hui sur la zone Destival, au pied du Pôle Mécanique, et a déjà transformé la piste vitesse pour la rendre réversible. Une caractéristique unique en Europe qui attire de nouvelles entreprises, de nouveaux constructeurs et de nouveaux manufacturiers pour effectuer leurs essais.

Une entreprise publique​

Le Pôle Mécanique est une entreprise publique à part entière : il doit générer un chiffre d’affaires, être doté d’un compte d’exploitation et présenter son équilibre à la fin de l’année.

Il ne fait donc pas appel au financement des contribuables.

Depuis une dizaine d’années, le Pôle Mécanique d’Alès est même rentable, c’est-à-dire qu’il gagne de l’argent.Le circuit vitesse est loué 260 jours par an.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Pôle Mécanique

Adresse
Vallon Fontanes, 30520 Saint Martin de Valgalgues

Horaires
Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h

Téléphone
04 66 30 31 85

FERMER