ALES.FR

Sports et loisirs

Le Pôle Mécanique a célébré son 20e anniversaire

Solidement ancré dans la vie économique locale, cet équipement unique en son genre, est le berceau de nombreuses aventures technologiques et humaines.

Retour sur la journée du 30 juin

Le film des 20 ans

Le Pôle Mécanique a brillé de mille feux en célébrant, dimanche 30 juin, son 20e anniversaire. Cette manifestation a permis à plus de 3 000 visiteurs de découvrir ou redécouvrir un outil original mis au service de l’industrie mécanique. « En 1995, nous avons lancé ce projet pour sortir de l’image du charbon. Je ne renie pas ce qui a fait la force d’Alès durant des années. Mais l’industrie charbonnière était terminée et il fallait que ce territoire rebondisse. Tout le monde nous disait que ça ne marcherait pas et qu’on se planterait. Vingt ans après je suis fier de ce que nous avons pu réaliser. Et ce n’est pas fini ! », se félicitait Max Roustan, maire d’Alès et président d’Alès Agglomération avant d’abattre le drapeau à damier sur la parade des voitures de courses venues lancer les animations du 20e anniversaire.

Un environnement idéal propice au développement

Les stands longeant la piste de vitesse, où avaient trouvé refuge les locataires du Pôle Mécanique, ne désemplissaient pas de visiteurs. Une réelle satisfaction pour Gilles Duqueine, fier de pouvoir présenter aux Alésiens, le savoir-faire de son écurie Duqueine Engeneering.

Le patron du Groupe Duqueine, dont l’équipe de course et l’unité de production de prototypes Norma, ont trouvé leur place dans les ateliers du Vallon de Fontanes, s’est remémoré son installation en Cévennes. « Nous avons trouvé ici un environnement idéal. Depuis notre arrivée en 2014, nous n’avons pas cessé de nous développer et nous continuons encore aujourd’hui », confirme Gilles Duqueine.

Des baptêmes de piste plébiscités

Autre résident, Fabrice Morel, créateur de l’école de pilotage PPAC utilise tous les jours la piste rallye. « Cet équipement a changé ma vie. Après ma carrière de pilote je devais faire un choix. Le Pôle m’a permis de vivre de ma passion du pilotage dans une région où les amateurs de voitures sont nombreux ».

Même enthousiasme pour Pascal Destembert, directeur de Speed Car. « Après un court séjour à Lédenon, j’avais hâte de pouvoir m’installer ici. L’avantage de cette structure c’est que, en tant que résident, je peux faire rouler mes voitures très souvent sur la piste. C’est indispensable pour mon activité », ajoutait le patron de Speed Car, entre deux séances de baptêmes de piste.

Des baptêmes en voiture comme en moto, qui ont particulièrement attiré le public. Plus d’un millier ont pu être organisés. Beaucoup avaient d’ailleurs pris la sage précaution de s’inscrire à l’avance, afin de ne rien manquer de la fête.

Un outil de développement en perpétuelle évolution

« Ce site est un formidable outil de développement. Il entre désormais dans une nouvelle phase avec la mobilité durable. Nous nous préparons à y accueillir la 10e édition des RIVE (Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques qui se tiendront les 4 et 5 juillet, ndlr). Ces rencontres sont le symbole d’une ère nouvelle pour le Pôle, dont la vocation de recherche et de mise au point est à nouveau confortée », affirme Christophe Rivenq, directeur général des services d’Alès Agglomération.

Défilé de véhicules historiques, simulateurs de pilotage, baptêmes d’hélicoptère, ont complété le programme. Cette intense journée a permis de mesurer le chemin parcouru en vingt années d’activité et de mettre en avant l’énergie qui fait vivre ce site créateur d’un millier d’emplois depuis sa mise en service.

FERMER