ALES.FR

Travaux

Le Gardon d’Alès retrouve son plan d’eau

Espace estival privilégié des Alésiens, le plan d’eau du Gardon, situé entre le pont Vieux et le pont Neuf, reprendra du service le 21 juin, dès que l’entreprise Satujo aura procédé au remplacement du barrage escamotable et que les engins de chantier auront déplacé les 4 700 m3 d’alluvions et de graviers.

Les Alésiens ne vont pas tarder à renouer avec les joies du plan d’eau du Gardon. Déjà, les passants peuvent voir les engins de chantier en pleine action. Il leur faut retirer 4 700 m3 d’alluvions et de graviers déposés par le courant pendant l’hiver. « Nous faisons en sorte d’atteindre une profondeur variant de un à deux mètres », explique Vincent Ravel, ingénieur territorial, responsable Hydraulique. Une fois le lit de la rivière débarrassé de ses alluvions, le barrage gonflable, situé au pied du pont Neuf, pourra être réinstallé. C’est lui qui crée les conditions du remplissage de la base nautique.

Un barrage escamotable tout neuf

Cette année, l’entreprise Satujo, installée à Boisset-et-Gaujac et spécialiste mondialement reconnu dans la maîtrise des barrages escamotables en caoutchouc, a dû procéder au remplacement de l’ancien qui était en place depuis 2001. « La membrane avait subi d’importants dommages lors des différentes crues et notamment celle de décembre 2019. Nous avions dû appliquer de nombreuses réparations en raison également de l’usure du temps et des agressions pratiquées par les castors. C’est ce qui nous a conduits à la fabrication d’un nouveau barrage », détaille Charles-Antoine Leviel, directeur général de Satujo.

Un rôle ludique et social

Le plan d’eau, d’une longueur de 410 mètres sur 60 mètres de large, a pour premier intérêt de réduire les effets des crues dues aux orages.
Mais il est aussi très prisé du grand public. En présentant un aspect apaisé aux abords entretenus, ce site participe à la réappropriation de leur rivière par les Alésiens qui y apprécient la flore et la faune se développant en toute quiétude. « Le plan d’eau remplit également un rôle social important en permettant aux Alésiens les moins fortunés de profiter des joies de la baignade à Alès-Plage, sans devoir effectuer un coûteux déplacement en bord de mer », insiste Max Roustan, maire d’Alès.

Ouverture prévue d’Alès-Plage le 21 juin

En raison de l’épidémie de Covid-19, l’entreprise Satujo a pris un peu retard dans son planning initial. L’installation du nouveau barrage escamotable a été réalisée le 4 juin, pour une mise en service prévue autour du 11. Il faudra encore attendre quelques jours avant de voir le niveau du plan d’eau atteindre sa hauteur idéale.

De leur côté, les techniciens s’activent à l’étalement du sable d’Alès-Plage. Le site pourrait ouvrir au moment de la Fête de la Musique, le 21 juin, alors que la baignade surveillée serait accessible dès le 1er juillet.

Tout ceci étant bien sûr conditionné aux mesures de précautions imposées par l’épidémie de Covid-19 en évolution constante.

/ Mots-clés : , ,