ALES.FR

Santé et solidarité

La première pierre du nouveau CAMSP d’Alès a été posée

Ce bâtiment proche d’Innov’Santé, à Clavières, ouvrira ses portes dans le courant de l’année 2020. 240 enfants handicapés et leurs familles y seront accueillis et accompagnés.

Le futur Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) est en train de sortir bientôt de terre. La Ville d’Alès et le Conseil départemental ont procédé, jeudi 26 septembre, à la pose de la première pierre de ce futur bâtiment qui accueillera quelque 240 enfants âgés de 3 mois à six ans, atteints de troubles moteurs, mentaux ou sensoriels.

L’action du CAMSP est dédiée au dépistage des déficits ou handicaps, à la prévention de leur aggravation et à des soins ou de la rééducation, afin de maintenir l’enfant dans un milieu de vie ordinaire. Un CAMSP est aussi là pour accompagner les familles et aider à l’intégration des enfants dans des structures d’accueil.

La structure sera installée rue Jules Renard, à Alès, à proximité de la maison médicale Innov’Santé inaugurée il y a peu. D’ailleurs, les deux structures travailleront en complémentarité, liées physiquement par un tunnel qui facilitera aussi l’accès à l’Association des Paralysées de France.

L’ancien CAMSP, situé actuellement dans le quartier de Cauvel, occupe une ancienne magnanerie dont la structure et l’agencement intérieur ne permettent plus un accueil satisfaisant pour les enfants et pour le personnel.
D’un montant de près de 3 M€, financé par le Conseil départemental, la Ville d’Alès, Alès Agglomération et l’ARS, le nouveau CAMSP constitue, après le centre hospitalier, l’ITEP de Clavières et l’IME de Rochebelle, l’ultime opération de rénovation des établissements de santé alésiens.

Le nouveau CAMSP ouvrira ses portes courant 2020.

/ Mots-clés : ,

FERMER