ALES.FR

Économie

La formation professionnelle bénéficie d’un plan de relance sur le bassin alésien

Le Centre de Formation des Apprentis de la CCI d’Alès prépare la rentrée et accompagne les jeunes du bassin alésien dans leur projet professionnel, du niveau CAP à Bac +3. Il promeut également les dispositifs financiers créés pour les entreprises afin que celles-ci, touchées par la crise du Covid-19, puissent continuer à être pourvoyeuses de contrats d’alternance.

« La valeur des diplômes de CAP ou BP obtenus cette année, malgré la crise de Covid-19, est tout à fait conforme à celle des promotions précédentes », martèle José Branco, responsable des formations au CFA de la CCI d’Alès. Le Centre de Formation des Apprentis, dont l’objectif premier est de répondre aux besoins des entreprises du territoire, n’a pas échappé aux effets du confinement : « Nous avons dû déployer toute une batterie de dispositifs pour permettre à nos apprentis de suivre leurs cours à distance pendant la période de fermeture du centre. La continuité pédagogique a été assurée », confirme-t-il.

Un plan de relance pour l’apprentissage

« Mais la crise économique engendrée par la crise sanitaire a eu d’inévitables répercussions sur les capacités financières des entreprises et donc sur leur recours à l’apprentissage. Pour passer ce cap difficile, le Gouvernement a très vite mis en place un plan de relance s’appuyant sur des aides non négligeables », rappelle Nathalie Rivenq, responsable du service commercial, chargée du développement de l’alternance. Ces aides s’élèvent, pour les apprentis mineurs, à 5 000 € en première année et 2 000 € pour les élèves de seconde année. Pour les apprentis majeurs, les subventions passent à 8 000 € et 2 000 €.

Du CAP à Bac +3

Comptant 400 apprentis, le centre d’Alès propose un panel de formations allant du CAP à Bac +3. « Actuellement, certaines filières se trouvent sous tension », avertit Nathalie Rivenq, citant notamment la filière “services et cuisine”. « Nous sommes sollicités par de nombreuses entreprises prêtes à recevoir des apprentis qui n’auront, par la suite, aucune difficulté à trouver un emploi. C’est une opportunité pour ceux qui souhaitent rester sur notre territoire ».

Le BP “préparation en pharmacie”, tout comme la formation “mécanique automobile” ou encore la formation commerce Bac + 3 “Negoventis”, font partie des autres valeurs sûres du CFA de la CCI d’Alès. « L’apprentissage, même avec le plus petit diplôme en poche, peut mener à une belle progression professionnelle », insiste José Branco.

Inscriptions 2020/2021 : mode d’emploi

Pour rejoindre la voie de l’apprentissage, à partir de 16 ans, il faut tout d’abord avoir un véritable projet professionnel. « C’est une condition pour s’assurer une vraie réussite. Nous sommes là pour accompagner le candidat dans sa recherche d’entreprise », explique Nathalie Rivenq, chargée du développement de l’alternance sur le bassin alésien.

Les candidatures peuvent être déposées depuis le mois de février directement en ligne sur le site www.sudformation.cci.fr, rubrique “inscription en ligne”.

/ Mots-clés : , ,

FERMER