ALES.FR

Culture

Expo “Sauvages ?” : une réflexion artistique sur l’Homme et ses relations à l’animal

Dix-huit œuvres contemporaines et des spécimens prêtés par le Muséum d’histoire naturelle de Nîmes sont exposés jusqu’au 1er novembre à Maison Rouge – Musées de vallées cévenoles, à Saint-Jean-du-Gard.

Intitulée “Sauvages ?”, cette exposition temporaire proposée par le musée “Maison Rouge” jusqu’au 1er novembre fait appel aux travaux de six artistes, sculpteurs, plasticiens ou photographes. Une exposition complétée par l’utilisation d’objets puisés dans la propre collection de Maison Rouge – Musée des vallées cévenoles et par des spécimens prêtés par le Muséum d’histoire naturelle de Nîmes.

L’exposition est découpée en trois séquences. La première aborde le thème “Animal es-tu ?” qui incite les visiteurs à se pencher sur l’intelligence animale et son adaptation à son milieu. Aux côtés d’une chouette chevêche, d’un cerf, d’une musaraigne ou d’une chauve-souris, le public pourra aussi apprécier quatre photos-montages signées de Bernard Pourrière, mettant en scène des animaux hybrides.

Crainte, fascination, domination

La deuxième séquence aborde la notion de “sauvage-apprivoisé”. Elle se présente sous la forme d’un face-à-face avec une meute de loups signé Roland Cognet. Il s’agit d’une mise en situation poussant à “affronter” physiquement les animaux en slalomant entre eux. De quoi donner à réfléchir sur la fascination et la crainte suscitées par le genre animal, mais aussi sur la volonté de domination dont a toujours témoigné l’Homme envers les autres espèces vivantes.

Deux fauteuils de Clara Perreau, des trophées de chasse inversés de Rodolphe Huguet et une œuvre, L’arc est bandé évite la flèche, de Delphine Gigoux-Martin, viennent illustrer cette longue histoire d’hégémonie humaine sur la Nature, dont l’évocation est renforcée par les images de Bertrand Gadenne, vidéaste et photographe.

En dix ans, 60 % des espèces animales ont disparu

Le cheminement des visiteurs s’achève par une ultime question : “L’Homme, le vrai sauvage ?”. Un point de départ pour évoquer l’impact de l’activité humaine sur l’écosystème quand on sait que 60 % des espèces sauvages ont disparu de la surface de la planète en tout juste cinquante ans. Cette situation dramatique est illustrée par les œuvres des artistes sollicités.

Mais les visiteurs pourront aussi, par quelques exemples d’animaux emblématiques des Cévennes, comme le castor ou le gypaète barbu, trouver un moyen d’espérer. En effet, la réapparition de ces espèces dans leur milieu naturel est due à l’intervention déterminante d’associations et institutions locales…

Exposition “Sauvages ?”

  • Jusqu’au 1er novembre. Tous les jours, de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h
  • Du 1er juillet au 31 août, tous les jours en continu, de 10h à 18h
  • Tarifs : 8 € / 4 € (12-18 ans, étudiants, minima sociaux, enseignants, demandeurs d’emploi) / gratuit (moins de 12 ans).

Au fil d’une exposition au déroulement surprenant, le public pourra se figurer les conséquences de l’emprise de l’Homme sur la faune qu’il côtoie.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Maison Rouge – Musée des vallées cévenoles

Adresse
5, rue de l’Industrie,
30270 Saint-Jean-du-Gard
(Accès parking au 35, Grand’rue)

Téléphone
04 66 85 10 48

/ Mots-clés : , ,