ALES.FR

Vie publique

Christophe Rivenq : « Prenons ensemble un nouveau départ en 2021 »

Élu le 15 juillet 2020 par le Conseil de Communauté, le nouveau président d’Alès Agglomération est résolu à surmonter la crise et à prendre en main l’avenir du territoire.

Rendez-vous pour le grand discours des vœux du président jeudi 21 janvier à 20h21 sur ales.fr et sur nos réseaux sociaux

Alès Agglo : L’année 2020 a été très compliquée et inédite avec cette crise du Covid-19 qui n’en finit plus. En retirez-vous néanmoins des éléments positifs ?

Christophe Rivenq : Il est certain que j’aurais préféré connaître des débuts plus simples pour ma prise de fonctions comme président de cette Agglo et comme 1er adjoint au maire d’Alès. À peine élus le 15 mars, nous avons été confinés ! Et il a fallu gérer des mois d’incertitude sur le plan sanitaire, avec ce virus terrible, ainsi que sur le plan administratif, avec les conseils municipaux et le conseil communautaire qui ont tardé à être installés, les budgets qui ont tardé à être votés, … Ce que j’en retiens de positif, c’est que, dans cette période surréaliste, la collectivité a tenu le choc, les cadres et les agents territoriaux sont restés présents au service de la population. Cela veut dire que nous sommes capables d’affronter des crises, même les plus dures, même les plus improbables. Que sur ce territoire spécialement, nous avons une résilience très forte. Tout le monde s’est serré les coudes, élus, chefs d’entreprise, soignants, habitants, et nous avons passé ensemble le plus dur de la crise. J’en suis convaincu, 2021 sera bien meilleur.

A.A : Pour 2021, vous proclamez dans vos vœux à la population,
“Ensemble pour un nouveau départ”. Qu’entendez-vous précisément par ce slogan ?

C.R. : L’affiche comporte les noms des 72 maires d’Alès Agglomération élus ou réélus en 2020. Parce qu’il est nécessaire que nous, les élus, restions soudés pour tirer ensemble notre Agglo vers le haut. Mais cet “Ensemble” vaut aussi pour toutes les parties prenantes du territoire : les deux confinements nous ont fait prendre conscience que nous avions tous besoin les uns des autres, que chacun avait une place indispensable pour que notre société fonctionne. Gardons cette solidarité, ce sentiment intense du collectif, et nous pourrons prendre un nouveau départ.

A.A : Pourquoi “un nouveau départ” ?

C.R. : Parce que toute crise débouche sur un renouveau et que celle du Covid-19 va nous ouvrir sur un monde différent : un monde avec d’autres habitudes alimentaires, tournées vers les circuits courts, avec une aspiration plus grande à vivre dans un environnement sain et à privilégier la qualité de vie. Le temps des territoires à taille humaine est arrivé. Et donc, comme j’aime à le répéter, le temps d’Alès Agglomération est arrivé !

A.A : Qu’est-ce qui vous rend si optimiste ?

C.R. : Notre Agglo fait preuve d’un dynamisme économique incroyable, salué par l’État puisque le programme “Territoires d’industrie” a primé en novembre 2020 trois entreprises du bassin alésien sur les sept retenues en Occitanie ! Au total, pour cette première enveloppe, plus de deux millions d’euros seront distribués et soixante-dix emplois créés. Sur le bassin d’emplois d’Alès, nous avons constaté en 2018 et 2019 la plus importante baisse du chômage de la Région. L’économie pourra donc redémarrer après l’épidémie, surtout qu’Alès Agglomération a voté un plan de relance post-Covid doté de 2,7 M€ pour aider les entreprises et les commerces.

Pour ce qui est du développement durable, nous sommes parmi les meilleurs de France, nous avons compilé tous les prix nationaux ! Notre agglomération dispose d’un magnifique environnement, avec une ville-centre à taille humaine qui vient de décrocher la Fleur d’Or, récompense suprême des “Villes et villages fleuris”.

Nous avons donc tous les atouts pour attirer des populations en provenance des métropoles. C’est le sens de nos campagnes de communication à Paris, qui ont fait le buzz en 2020 et que nous allons poursuivre en 2021.

A.A : Justement, quels sont les grands projets que vous allez lancer en 2021, qui favoriseront le redémarrage d’Alès Agglomération ?

C.R. : L’économie est notre priorité, avec le plan de relance et l’ouverture de la Maison de l’Économie au cœur d’Alès.
La sécurité et la santé sont également des domaines où nous allons intervenir de façon urgente (lire ci-contre). Je veux aussi défendre la ruralité en privilégiant notamment les circuits courts. Dans cette optique, nous avons lancé en décembre 2020 une large enquête de consommation auprès des Grand-Alésiens afin de définir notre Projet alimentaire territorial.

Un autre enjeu concerne la mobilité. À la fin de l’épidémie, nous relancerons le service de covoiturage public, nous allons développer les transports en commun, les voies vertes, la location des vélos électriques, … L’habitat est aussi un de nos axes majeurs, avec la signature en ce mois de janvier de la convention avec l’État concernant le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Concernant l’eau, nous avons mis en place en 2020 une régie des eaux communautaire (REAAL) qui fournit un travail colossal et qui va gérer la remise aux normes des réseaux sur tout le territoire.

Bien sûr, le sport et la culture seront aussi au programme, avec les études qui vont débuter pour deux nouvelles piscines couvertes au nord et au sud d’Alès et avec un soutien constant aux acteurs culturels.

A.A : Que souhaitez-vous dire aux habitants d’Alès Agglomération en ce début d’année 2021 ?

C.R. : Je veux les remercier pour leur confiance et leur dire qu’on va s’en sortir.
Ce territoire a un gros potentiel, nous devons croire en nos atouts. Ensemble, nous surmonterons cette crise et nous en sortirons plus forts.

Les grands projets 2021

Une nouvelle Maison de l’Économie

« La nouvelle Maison de l’Économie va s’installer dans l’ancien bâtiment France Telecom qui est réhabilité sur la place des Martyrs-de-la-Résistance, en plein centre-ville d’Alès. Ce véritable guichet unique, regroupant tous les acteurs économiques du territoire, ouvrira ses portes à l’automne 2021. Ce sera un outil fantastique pour doper notre économie ».

La sécurité des citoyens

« Les élus ont créé, lors du Conseil communautaire du
16 décembre 2020, un Comité Intercommunal de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance, afin de gérer la sécurité de façon homogène sur tout le territoire.
Par ailleurs, le dossier de la prison est toujours d’actualité :
nous avons proposé un terrain au ministère de la Justice, en accord avec les maires concernés, et nous attendons que le Garde des Sceaux se prononce sur la faisabilité de la prison à Alès. J’ai confiance. Cet équipement indispensable devrait ouvrir en 2025 »
.

Des États généraux de la santé

« Je vais lancer dès que possible des États généraux de la santé afin de coordonner nos actions en ce domaine et lutter contre les déserts médicaux. Le tout dans le cadre du Contrat local de santé et en collaboration avec Reseda. Une maison de la Santé est par exemple prévue à Chamborigaud ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.

/ Mots-clés : , , ,