ALES.FR

Économie

Avec le KeyTam, un nouvel instrument est né

Le créateur de ce tambourin hors normes a trouvé, sur Alès Agglo, des partenaires technologiques et économiques.

Selon Cyril Atef, ancien percussionniste du chanteur M (Matthieu Chedid), « le KeyTam (prononcez “Kitam”) est un incroyable instrument rythmique et mélodique tout-en-un » : basse, contrebasse, tambourin, batterie nomade, … « Avec le KeyTam, vous pouvez sculpter votre son », proclame Guillaume Toutain. Cet ancien orthopédiste a créé, après cinq ans de recherche et de développement, un instrument capable de produire des sons nouveaux.

L’innovation au cœur du projet

« Je suis un “maker”, un bricoleur », dévoile Guillaume Toutain. Tout commence dans les années 2000, lors de voyages humanitaires au Brésil. « J’ai rajouté des manettes sur des tambourins brésiliens, les pandeiros. » Puis, en s’inspirant du tambourin polytimbral de Carlo Rizzo, dont la rencontre fut décisive, Guillaume Toutain crée un premier tambourin dit “mélodique”. Cette création artisanale se vend auprès d’une centaine de musiciens, dans une dizaine de pays. « Mais les sonorités n’étaient pas raccord avec ce que les gens voyaient sur scène », se souvient l’inventeur.

Souhaitant valoriser l’instrument, il imagine un objet donnant davantage de liberté aux musiciens. En mars 2017, Guillaume Toutain débarque en terre cévenole. « Grâce à l’accompagnement de l’IMT Mines Alès et à une aide de la Région, l’aventure du KeyTam s’est véritablement accélérée », décrypte Guillaume Toutain : formation à l’entrepreneuriat, études de marché, R&D, validation de la propriété intellectuelle et lancement de financement participatif, l’école a pris en charge l’intégralité des frais, de l’idée jusqu’à la création d’un prototype.

Une fabrication éco-citoyenne

Guillaume Toutain profite également de cette aventure pour défendre quelques unes de ses valeurs humanistes. « L’instrument sera produit en Occitanie dans une démarche éco-citoyenne : avec des partenaires issus des Esat (Établissements et Services d’Aide par le Travail. Structures qui ont pour vocation l’insertion sociale et professionnelle des adultes handicapés), à base de matériaux nobles et recyclables. Certaines pièces seront fabriquées par imprimante 3D avec du plastique biosourcé à base de maïs. » Une “story” comme on les aime en Cévennes : pleine d’audace et de succès annoncés. Les premiers instruments seront livrés fin 2019.

Côté technique

Le KeyTam est un gros tambourin muni d’un manche. Une poignée actionne l’oscillation de la peau. Le commutateur de caisse claire donne un timbre de batterie à l’instrument. Le blocage d’une note laisse les mains libres. S’ajoutent à cela les aimants et le bâton de vibrato. En modulant la tension de la peau, le son varie jusqu’à 1,5 octave. Le musicien peut alors créer des combinaisons infinies avec des sons de basses profondes à 30 Hz, habituellement destinés aux grands instruments. Bref, le KeyTam est une vraie innovation instrumentale.