ALES.FR

Santé et solidarité

Association Saint-Vincent-de-Paul : une famille pour tous

Les membres de l’association offrent de l’attention et du temps partagé pour recréer du lien social et passer de bons moments.

Dans leur nouvel espace alésien, les membres de l’association Saint-Vincent-de-Paul combattent la solitude. Celle que l’on trouve sur un parcours de vie accidenté et qui mène, un jour, à ce petit local alésien du 17, rue Florian.

L’association Saint-Vincent-de-Paul est une famille de substitution qui, au coin de la rue, recrée du lien social grâce à un café et à un peu d’arts appliqués. Tous les mardis, chacun s’attelle à la confection de poteries et de porcelaines reproduisant les monuments alésiens, l’emblème de la ville ou des santons de Provence. Un artisanat vendu sur place, au profit des plus démunis. Dès septembre, un atelier ‘‘mémoire’’ sera proposé pour aider les personnes âgées à combattre les amnésies du quotidien.

« Nous aimerions accompagner plus de monde, mais nous n’en avons pas les moyens. Ici, le plus important est d’aider au mieux et sans distinction, confie Annie Sibilat, administratrice de l’association. L’isolement des autres me touche d’autant plus que je suis moi-même entrée
dans l’association pour atténuer ma propre solitude. Maintenant, c’est à mon tour d’aider ».

Une association, une épicerie

À l’initiative de l’association, l’épicerie solidaire Episol accompagne les personnes en difficulté : une vingtaine de familles peut remplir chaque mois un panier de nourriture 80% moins cher qu’au supermarché. Nathalie Pittet, bénévole, ajoute : « Une fois par mois, nous organisons aussi un atelier esthétique ou jardinage. Nous essayons de redonner confiance aux familles ». Rendre à chacun l’estime de soi fait partie des missions quotidiennes de ces femmes et de ces hommes de l’ombre.

/ Mots-clés : ,

FERMER