ALES.FR

Non classé

Alès Agglomération, un territoire brillant

De multiples distinctions sont venues ces dernières années souligner l’excellence d’Alès Agglomération dans de nombreux domaines. Des atouts abordés lors de la cérémonie des vœux à la population, qui a eu lieu le 16 janvier.

Top 10 des "Territoires les plus vertueux pour le climat"

Baigné dans le réservoir à oxygène que constituent les Cévennes, capitalisant sur le développement des déplacements doux et confirmant la légitimité de ses nombreux prix de développement durable glanés ces dernières années, Alès Agglomération est entrée en 2018 dans le Top 10 des territoires français les plus vertueux pour le climat.

7e du classement établi par L’Express qui est paru le 7 décembre 2018, l’Agglo se retrouve dès lors citée parmi les villes
et métropoles qui produisent le moins d’émissions de gaz à effet de serre dans l’Hexagone (toutes tailles de population confondues).

Alès Agglomération (130 000 habitants) produit ainsi 40 fois moins de CO2 que la métropole d’Aix-Marseille (1869055 habitants) ou 25 fois moins que Dunkerque (199893 habitants). Inversement, Alès Agglomération, avec sa 7e place, produit à peine
2 fois plus de CO2 que le 1er du classement, l’agglomération de Grasse (101860 habitants).

Alès Agglomération est sur le territoire d’une des 13 réserves internationales de ciel étoilé (classement 2018).

Alès, Porte des étoiles

Levez les yeux ce soir : vous êtes en plein dans une “Réserve internationale de ciel étoilé” (RICE).

Depuis le 13 août 2018, le parc national des Cévennes a décroché cette labellisation, faisant des 120 communes qui s’y trouvent, dont 28 d’Alès Agglomération, la plus grande réserve de ciel étoilé d’Europe (3560 km²) et la 4e du monde.

Avec seulement 13 réserves mondiales, le territoire rejoint ainsi le cercle très fermé des sites offrant, dans les pays urbanisés, une voûte céleste préservée : un sérieux atout touristique et un beau gage de qualité de vie quand on sait que la Voie lactée est désormais invisible pour un tiers de la population mondiale à cause de l’accroissement de la lumière artificielle…

Experte en développement durable

Cette dernière décennie, Alès Agglomération cumule les prix et distinctions attribués pour ses actions et ses engagements dans le développement durable.

  • 1er Agenda 21 de la Région Languedoc-Roussillon (2007).
  • Marianne d’Or du développement durable (2007) pour la politique environnementale de la Ville d’Alès.
  • Rubans nationaux du développement durable (2008 – 2010 – 2012 – 2014).
  • Prix Énergies Citoyennes (2013).
  • Territoire à énergie positive pour la croissance verte (2015 – 2017).
  • Démarche Cit’Ergie d’amélioration continue avec, à la clé, l’obtention du label européen Cit’ergie/eaa®.
  • Alès est primée “capitale française de la biodiversité” (2010 – 2013 – 2014 – 2015).
  • Alès, ville labellisée “4 Fleurs” (2008 – 2011 – 2014 – 2017).
  • Alès, ville “Porte des étoiles” (2018).

En dix ans, la politique de développement durable d’Alès Agglomération a été récompensée nationalement à 23 reprises.

Des paysages au patrimoine mondial de l'Humanité

Alès est désignée par l’UNESCO comme la porte Sud d’entrée des Causses et des Cévennes, classés le 28 juin 2011 au patrimoine mondial de l’Humanité.

Les communes d’Alès Agglomération bénéficient de ce prestigieux label international reconnaissant « la valeur universelle d’un paysage culturel évolutif et vivant ». Si la culture agropastorale cévenole est ainsi saluée, c’est plus généralement la “destination Cévennes” qui est mise en lumière auprès du grand public.

Un sérieux atout sur lequel Max Roustan, président de l’Agglo, s’appuie pour bâtir sa politique touristique visant à faire des Cévennes une destination cohérente et lisible. Les produits régionaux, les sites remarquables ou de loisirs, ainsi que les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration se trouvent ainsi valorisés. 

actualites-territoire-IMT-Mines-Ales

Les centres de l’IMT Mines Alès catalysent 3 M€ de contrats de recherche annuels, dont 1 M€ de contrats directs avec les  entreprises.

Une école au rayonnement international

Véritable pôle d’excellence sur Alès Agglomération, l’IMT Mines Alès (anciennement École des Mines d’Alès) est un établissement qui rayonne à travers le monde depuis 175 ans : de par son niveau de formation et son expertise réputée, autant que par la réussite de ses anciens élèves.

L’IMT Mines Alès, qui assure la formation de 870 élèves ingénieurs (300 ingénieurs diplômés par an), n’a, pour autant, jamais cessé d’être au service de l’industrie en étant capable de mobiliser ses ressources pour près de 1600 entreprises partenaires et en ayant créé le 1er incubateur d’entreprises technologiques de France en
1985.

Par ailleurs, ses trois centres, qui regroupent 80 enseignants-chercheurs permanents et 80 doctorants, conduisent une recherche de pointe orientée vers les besoins des entreprises de la société dans les domaines des matériaux, du génie civil, de l’environnement, des risques, de l’intelligence artificielle et de l’ingénierie système.

Un territoire pour entreprendre

2e pôle industriel d’Occitanie, classée en mars 2016 2e meilleure Agglo de France pour entreprendre (Magazines L’Entreprise-L’Expansion et Ellisphère, dans la catégorie des Agglos de 70000 à
100000 habitants), Alès Agglomération met tout en œuvre pour être en phase avec les entrepreneurs et les porteurs de projets.

Les atouts du territoire : l’accessibilité, les loyers modérés, la formation (1re Agglo de France sur ce critère), le dynamisme du tissu économique avec une filière sports mécaniques de haute tenue et l’aide apportée aux créateurs d’entreprise.

Un “modèle économique alésien”

Le terreau favorable à l’implantation d’entreprises est entretenu par un réseau de partenaires motivés : l’agence de développement Alès Myriapolis, qui joue un rôle de guichet unique, la SAEM’Alès et l’IMT Mines Alès. Le tout coordonné par Alès Agglomération.
Cette façon de travailler en synergie, aux antipodes des fonctionnements administratifs traditionnels, est la marque de fabrique du territoire, une sorte de “modèle économique alésien” qui fait référence en France.

Alès Agglomération dispose de 90 espaces d’accueil à vocation économique sur 1566 hectares, ainsi que de 79 000 m2 d’espaces immobiliers.

Un Pôle Mécanique unique en Europe

Réalisé par la Ville d’Alès à la fin des années 1990 et dorénavant géré par Alès Agglomération, le Pôle Mécanique Alès-Cévennes (80 hectares) est le 1er site en France dédié à la création ou au développement d’activités industrielles dans le domaine des sports mécaniques. Il rassemble aujourd’hui 60 entreprises réparties dans 8000 m2 d’ateliers et générant près de 1000 emplois dans les secteurs auto-moto et de la sous-traitance industrielle. Parallèlement, six circuits, dont un de vitesse qui est réversible (ce qui est unique en Europe), se prêtent à des essais industriels de roulage, des activités de loisirs et des compétitions sportives de haut niveau.

Depuis 2010, le site accueille les Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques tous les deux ans, en alternance avec le Mondial de l’Auto de Paris, ouvrant une fenêtre mondiale sur cette infrastructure unique en Europe.

Le circuit vitesse du Pôle Mécanique, avec ses deux variantes de trajectoires permettant de tourner dans les deux sens, est unique en Europe.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur email

/ Mots-clés : ,