ALES.FR

Sports et loisirs

À Alès, la dernière ligne droite, mais pentue, de l’Étoile de Bessèges

Le 7 février, Alès accueillera la 5e et ultime étape de cette course cycliste internationale pour un contre-la-montre de 11 km à l’assaut de l’Ermitage. Un évènement sportif qui sera retransmis à la télé dans 7 pays.

En ces temps de couvre-feu, de confinements et d’annulations d’évènements en cascade pour les sportifs amateurs, le maintien d’une compétition de haut niveau est forcément réjouissant.

Vingt-deux équipes cyclistes professionnelles, dont onze équipes World Tour, auront à cœur d’offrir du beau spectacle sur cette 51e Étoile de Bessèges qui rendra hommage à son créateur, Roland Fangille, malheureusement décédé en novembre 2020, et qui ouvrira le calendrier international des courses à étapes.

La Ville d’Alès, partenaire de l’organisation, propose le 7 février le traditionnel Grand-prix d’Alès-en-Cévennes en guise de 5e et ultime étape.

Une étape généralement décisive pour le classement général

Un contre-la-montre individuel qui participe à la renommée de l’épreuve tant il a permis de bousculer à de nombreuses reprises le classement général jusqu’au dernier moment. C’est aussi ce caractère haletant de la course qui suscite l’intérêt croissant des diffuseurs de programmes sportifs télévisés. L’Étoile de Bessèges, qui est à nouveau retransmise en intégralité et en direct en France sur la chaîne L’Équipe (le contrat de partenariat a été prolongé de trois ans), est également diffusée cette année dans six autres pays, assurant des centaines de milliers de téléspectateurs : Danemark, Italie, Belgique, Allemagne, Angleterre, Pays-Bas. Une couverture médiatique qui tombe à point en cette période de Covid-19, permettant à ceux qui préfèrent éviter de sortir d’assister à cet évènement.

Les zones de départ et d’arrivée seront à huis clos et aucun “village vélo” ne sera organisé.

À partir de 13h15, quelque 150 coureurs partiront les uns après les autres, dans l’ordre inverse du classement général provisoire, avec pour quelques-uns l’espoir de succéder à Benoît Cosnefroy, le vainqueur 2020. Un final de 11 km qui demande aux concurrents de la force pour “tirer le braquet” le long du Gardon et de la vélocité pour rejoindre le sommet de la colline de l’Ermitage. Un exercice qui se négocie sur une pente passant de 8 à 20 % dans les derniers hectomètres ! 

Un plateau de coureurs très relevé

Les candidats à la victoire d’étape et du général seront nombreux cette année, tant le plateau de l’Étoile de Bessèges est relevé. « Cette 51e édition pourrait être favorable à des sprinters ou à des coureurs complets », avance Patrick Herse, la cheville ouvrière de l’organisation.

Notons la présence dans le peloton des sprinters Nacer Bouhanni (Arkea Samsic) et Marc Sarreau (AG2R Citroën), de Geraint Thomas (Ineos), ancien équipier de Chris Froome, de Juraj Sagan (Bora Hansgrohe), le frère de Peter Sagan, de Christophe Laporte (Cofidis), vainqueur de l’Étoile de Bessèges en 2019, ou encore de Bryan Coquard (B&B Hotels), vice-champion de France 2020.

EN PRATIQUE

  • Parcours : avenue Carnot, rue Docteur Serres, boulevard Louis Blanc, quai Boissier-de-Sauvages, quai du 11-Novembre-1918 jusqu’au giratoire du Pôle Mécanique, retour par le même chemin, pont de Resca, quai Chaptal, route de Saint-Jean-du-Pin, montée de l’Ermitage.
  • Retransmission : en direct sur la chaîne L’Équipe, de 14h à 16h30.
  • Infos course : www.etoiledebesseges.com
  • Fermetures de routes : centre-ville d’Alès de 12h30 à 17h (accès par le pont Vieux). Route de Saint-Jean-du-Pin de 12h à 17h (dans les deux sens).
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Newsletter

Vous souhaitez être informé régulièrement de l’actualité de l’Agglo ? Inscrivez-vous à la newsletter.