ALES.FR

Vie quotidienne

110 seniors en remise à niveau de conduite

L’opération “Seniors au volant” a accueilli, les 28 et 29 novembre, au Pôle Mécanique, des conducteurs soucieux d’assurer leur sécurité sur la route.

“Seniors au volant”, est une opération annuelle gratuite qui consiste à proposer une remise à niveau des connaissances de conducteurs titulaires d’un permis obtenu il y a plusieurs décennies. « Quand j’ai passé le permis, il y avait 40 panneaux, aujourd’hui il en existe plus de 400. J’ai de quoi m’y perdre un peu », avouait d’ailleurs un participant.

« Si je suis venu ici c’est un peu pour le fun et parce que je n’ai jamais roulé sur un circuit », se réjouissait Jean-Louis, retraité de Saint-Christol-les-Alès. Et comme pour beaucoup de participants à cette opération, organisée les 28 et 29 novembre au Pôle Mécanique par le CCAS d’Alès, il était étonné par ce qu’il venait d’apprendre lors de son premier atelier effectué sur la piste de vitesse.

110 stagiaires sur deux jours

Au nombre de 110, les stagiaires se sont succédés durant deux jours, à raison d’une demi-journée par session, sur cinq ateliers abordant des sujets comme les effets de l’alcool au volant, mais aussi le code de la route, les gestes de premiers secours, la découverte des nouvelles technologies embarquées ou encore l’essai de voitures électriques. « Cette opération ouverte à tous les retraités rencontre chaque année un grand succès. Elle entre dans le cadre du maintien de l’autonomie des personnes âgées », explique Michèle Veyret conseillère municipale.

De son côté, Joëlle Riou, directrice du CCAS d’Alès, s’est félicitée de l’arrivée de nouveaux partenaires extérieurs comme Peugeot par exemple, permettant d’enrichir le programme de la manifestation.

Un rythme intense

Sous l’œil intéressé du maire d’Alès, les cinq ateliers se sont ouverts par petits groupes réduits, qui alternaient toutes les 45 minutes. Un rythme intense, minuté par Nathalie Chenonier monitrice de pilotage au Pôle Mécanique.

Étonnée après son passage sur le freinographe, système permettant de mesurer le temps de réaction du conducteur lors d’un freinage d’urgence, Brise a même envisagé d’approfondir son apprentissage en suivant des cours particuliers. « Lorsqu’on est senior, la vue, la perception des distances, la réactivité évoluent. Il faut savoir intégrer ces changements », estime-t-elle.

Les seniors inscrits, dont l’âge variait cette année de 63 à 93 ans, étaient un peu le reflet de la diversité des conducteurs. « La route ça se partage entre personnes et véhicules très différents. Vous devez être prudent pour vous mais aussi pour les autres », a invité Jean Rampon, le sous-préfet d’Alès.

/ Mots-clés : , ,

FERMER