ALES.FR

Participation citoyenne

Le dispositif “Participation citoyenne” est lancé à Alès pour que les habitants soient acteurs de la tranquillité de leur quartier.

En 2018 et devant la recrudescence des cambriolages, le maire d’Alès, Max Roustan, souhaite lancer un nouveau dispositif de prévention, en partenariat avec la Direction départementale de la sécurité publique du Gard. “Participation citoyenne” s’inscrit dans le cadre d’une sécurité partagée. L’effort doit être porté dans les quartiers, les lotissements ou les zones pavillonnaires régulièrement touchés par les phénomènes de délinquance.

Mettre en échec la délinquance

Le concept, inspiré du dispositif “Neighbourhood watch” (surveillance de quartier) mis en œuvre aux États-Unis, est fondé sur la solidarité de voisinage. “Participation citoyenne” vise à développer chez chaque habitant volontaire un comportement qui permet de mettre en échec la délinquance dans son quartier.
Les “voisins référents” sont des sentinelles attentives de leur quartier. Chaque d’eux sera choisi par le maire et se chargera de la transmission de l’information à la police municipale. Un coordonnateur, désigné lui aussi par le maire, fera l’interface entre les “voisins référents”, les habitants et les services de la police municipale.

Un dispositif qui fait peur aux voleurs

La technique de cambriolage, appelée “marquage des maisons”, repose sur un langage sophistiqué permettant d’indiquer les maisons les plus intéressantes et les plus vulnérables tout en prévenant des dangers. « Les voleurs ont inventé un symbole signifiant “Attention voisins vigilants”, explique Marian Mirabello, directeur adjoint au cabinet du maire d’Alès, responsable de la Sécurité. Il est donc essentiel de faire savoir que l’on réside dans un quartier “Participation citoyenne” et que l’on est soi-même un voisin vigilant ».

Pour devenir “voisin référent”, remplissez le formulaire disponible au poste de police municipale, rue Albert 1er, Alès.